Au Kenya, le leader de l’opposition Raila Odinga a prêté serment comme il l’a promis. Mais il s’est appelé “président du peuple” et non de la République pour éviter une arrestation. La police est restée sans réaction.

Lire la suite …

Publicités