Au Kenya, le leader de l’opposition Raila Odinga a prêté serment comme il l’a promis. Mais il s’est appelé « président du peuple » et non de la République pour éviter une arrestation. La police est restée sans réaction.

Lire la suite …