Ces dernières années, on constate de plus en plus, en Guinée, une rareté des pluies en période hivernale, ainsi que l’assèchement de plusieurs cours d’eau. Pour donner une explication à cet état de fait, des observateurs et/ou experts se basent sur un certain nombre de phénomènes, notamment le déboisement, qui est d’ailleurs le plus cité.

S’exprimant sur cette question, au cours d’une récente sortie médiatique, le ministre guinéen en charge de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, a plutôt soutenu que les énergies fossiles qui consistent à l’utilisation du mazout, du pétrole et autres produits dérivés, sont à la base des émissions des gaz à effet de serre. Pour lui, l’utilisation de ce type d’énergie contribue à la pollution de l’atmosphère et à la dégradation de la couche d’ozone. 

« En Guinée, on a 1.660 cours d’eau, c’est pourquoi on nous appelle “le château d’eau de l’Afrique occidentale”. Tous les grands fleuves prennent leur source dans notre pays… Mais vous remarquerez d’année en année, à cause de ce dérèglement climatique, nous sentons la saison sèche se prolonger dans le temps », a-t-il déploré. 

Et de poursuivre : « Avant, on disait la saison pluvieuse 6 mois, la saison sèche aussi 6 mois. Mais aujourd’hui, nous sommes au mois de juin et vous constaterez que l’assèchement continue. Ce qui est préjudiciable aux activités dans la constitution des barrages hydroélectriques, où les retenues d’eau peuvent s’assécher, parce que les apports pour ces retenues viennent des différentes rivières et fleuves (sic)».

Parlant des solutions envisageables par l’État guinéen, pour faire face à ce phénomène qui commence à prendre de l’ampleur, le ministre de l’Énergie a abordé la question de la transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables qui, selon lui, « devient aujourd’hui indispensable pour préserver notre climat et sauver notre environnement ».

« Autre activité que le gouvernement compte réaliser dans les prochains mois, c’est la vulgarisation de l’utilisation du gaz butane pour atténuer ou mettre fin à la coupe abusive du bois de chauffe, pour le charbon etc. », a annoncé Cheick Talibi Sylla.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire