Selon RFI, le ministre Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française était auditionné, mardi 28 mai, par la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. L’occasion pour le chef de la diplomatie française de donner son sentiment sur la situation dans plusieurs pays du continent africain, comme en Guinée.

Selon notre confrère, le ministre a adopté un langage diplomatique pour évoquer les velléités de réforme de la Constitution en Guinée Conakry. Une réforme qui pourrait permettre au président Condé de se maintenir au pouvoir. « Sur la Guinée, oui je sais. Mais je suis en séance publique, donc je ne peux que constater comme vous une situation qui peut être préoccupante », a-t-il indiqué.

Pour rappel, le président Alpha Condé de manière quasi officielle s’est engagé à doter la Guinée d’une nouvelle constitution (et non la révision de la constitution actuelle).
Ce mercredi matin, lors d’une conférence de presse, son premier ministre Ibrahima Kassory Fofana s’est dit favorable à cette nouvelle constitution. Il a d’ailleurs révélé que c’est la position de tous les ministres, individuellement interrogés.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com