Annoncés récemment par le Ministre Moustapha NAÏTE dans un communiqué radio diffusé, c’est aux environs de 22h ce Jeudi 25 Octobre 2018, que les travaux de réhabilitation du Rond-Point du KM36 ont effectivement démarré. Ces travaux entrent dans le cadre de la réfection de la voirie de Conakry et environnants entamée en ce début du mois d’Octobre, par le Ministère des Travaux Publics pour soulager les usagers.

Les différentes étapes des travaux à effectuer ?

L’objectif est de refaire complétement la chaussée, aménager le carrefour et trouver des voies de dégagement ainsi que des zones de stationnement.

Cette nuit, les travaux ont consisté à la préparation de la plateforme avec du grave concassé, mettre du grave bitumineux et finir avec le béton bitumeux (BB). Avec les tas d’ordures entassés çà et là du marché, il est prévu un dégagement systématique des points de regroupement d’ordures, le curage des caniveaux avant de s’attaquer au giratoire. Dès demain et cela d’ici 5 à 7 jours, il finira complétement et la route sera praticable avant  les travaux connexes que sollicite le Ministère pour ouvrir des zones de stationnement disponible.

Parlant de la garantie que l’entreprise pourrait donner sur ces travaux ?

L’ingénieur en chef du chantier, Monsieur KEÏTA estime qu’il y’a un réel problème de drainage car, si les caniveaux sont transformés en dépotoirs d’ordures, toutes les eaux de ruissellement se transporteront sur la chaussée qui est l’une des causes principales de dégradation. « Une fois que cela est fait et avec la couche de fondation que nous allons faire, la durabilité sera assurée. » souligne-t-il.

Un avenant ?

« Loin de l’appeler un avenant, ces travaux font suite à la réfection localisée de nos villes. Mais compte tenu de la charge des camions, il y’a une dégradation poussée mais ce n’est pas une continuité du contrat Dabonpa-PK36 et non plus un avenant, mais il rentre dans le cadre des travaux d’entretien routier », Conclut Monsieur KEÏTA.

Présents au côté de Monsieur le Ministre des Travaux Publics, M. SAA Yalande CAMARA, Directeur National de l’Entretien Routier explique les raisons de la présence de l’équipe du Ministère. Selon lui,  elle est venue effectivement s’assurer du démarrage des travaux d’entretien du Rond-point du KM36.

Cependant, le Gouvernement dans ses missions prioritaires cherche à soulager au maximum les usagers des routes et c’est dans cet esprit que le Ministre a initié ces travaux pour que d’ici mi-novembre tous ce calvaire que nous vivons soit un lointain souvenir. Ce rond-point est très sensible vu sa position et en se basant sur le trafic, nous comptons un minimum de 10 000 véhicules par jour. Tous ces éléments ont motivé le département des travaux publics à retravailler le giratoire, en attendant la construction des échangeurs prévus dans le projet Chinois.

 

Publicités

Laisser un commentaire