Le ministre de l’industrie et des PME, face à la presse ce mardi 7 juillet à Conakry, a parlé de la relance de la société SALGUIDIA, et fait des projections quant à la filière de l’ananas dans les cinq prochaines années.

Sur le sujet, le ministre a indiqué qu’il y a peine 48h, « nous avons procédé officiellement à la relance des activités de l’ex SALGUIDIA. Parce que SALGUIDIA, c’est un symbole de notre engagement à industrialiser notre pays et aussi du génie créateur guinéen, lorsque les conditions sont réunies ».

Avant d’expliquer que cette relance « a été possible, garce à un partenariat avec une société émiratie, qui est en association avec l’Etat guinéen. Il a été créé la société Guinée-émiratie, qui va reprendre en main les actifs de l’ex SALGUIDIA et créer une unité industrielle des plus performantes, dans notre sous-région et qui va venir combler un énorme vide dans ce secteur dans notre pays. Une usine qui était à l’arrêt depuis de longues années, pour le plus grand sentiment de détresse des travailleurs ».

« Dans les années 70, la Guinée exportait 25 mille tonnes d’ananas, avec la reprise, elle exportera dans les cinq prochaines années 70 mille tonnes. L’usine produira du jus bio, (…) avec un laboratoire certifiant la qualité pour l’exportation », a-t-il ajouté.

« Je voudrais dire à ce niveau que la production d’ananas de la seule région de Forécariah, ne suffira pas à l’approvisionnement de l’usine. Ce qui veut dire que la culture va se développer davantage dans notre pays », a-t-il par ailleurs fait remarquer.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com