Visant la compréhension du secteur extractif guinéen par les hommes et femmes de médias, un atelier de formation, à l’endroit de 50 journalistes s’est ouvert dans la ville de Kindia, ce vendredi, sous l’impulsion de l’agence Wassolon Communication et du ministère des Mines et de la Géologie.

Pendant 3 jours (du 25 au 27 janvier 2019), ces journalistes, venus des villes minières de la Basse Guinée et de la Zone spéciale de Conakry, auront l’opportunité d’être outillés grâce à l’appui de plusieurs cadres dudit département et du ministère de l’Environnement, sur la mission, l’organisation et le fonctionnement du ministère des Mines.

Dans son allocution d’ouverture, Aboubacar Diallo, directeur général de l’agence coorganisatrice, après avoir remercié le ministère pour la concrétisation de ce projet, s’est adressé aux journalistes en dénonçant le fait que « dans le métier qui est celui que nous avons choisi d’exercer, celui d’informer les autres, il n’y a pas pire ennemi que le faux sentiment qu’on a souvent de tout connaitre, et ainsi de pouvoir parler de tout aux autres, tandis qu’il y a l’élite spécialiste de chaque domaine du savoir. C’est ce danger qui semble happer, de nos jours, notre profession ».

Il a par ailleurs ajouté : « C’est dans ce contexte que s’inscrit cette formation de trois jours, ici à Kindia, sur la gouvernance minière dans notre pays (…) Nous avons estimé qu’il était important, à cause de tout le potentiel qui est celui de notre pays, dans le domaine des mines, mais aussi à cause de toutes les idées reçues sur ce secteur, de toutes les convoitises, par conséquent objet de tous les commentaires, pour la plupart non avisés, qu’il était donc important, à la suite d’une précédente formation sur les questions de fiscalité, d’apprendre de ce domaine et sur ce domaine ».

Parlant à son tour, au nom des responsables du département des Mines et de la Géologie, Aboubacar Kourouma, directeur général du Bureau de Stratégie et de Développement (BSD), a tout d’abord fait noter qu’« en tant que détenteurs privilégié de la plume et de la parole, communicateurs par excellence, vous avez pour noble mission de véhiculer les messages, d’informer et de sensibiliser les “sans voix” sur les potentialités du secteur, les enjeux et défis, les attentes, les politiques, plans, programmes en vigueur dans cet important secteur, qui conditionne dans une large mesure l’avenir économique de notre beau pays, dans le cadre d’un développement durable ».

Il a ensuite insisté affirmé : « C’est pour toutes ces raisons que les autorités du ministère des Mines et de la Géologie ont cru devoir vous réunir, pour vous former et informer sur la “chose minière”, car comme disait l’autre, “pour bien informer, il faut être bien formé”. Journalistes professionnels de grande facture que vous êtes, je vous convie à la ponctualité et à l’assiduité nécessaires pour mieux comprendre, et vous approprier des thèmes qui seront développés durant les trois prochains jours par d’éminents professionnels du ministère des Mines et de la Géologie et d’autres spécialistes ».

Abdou Lory Sylla à Kindia pour Guinee7.com

Publicités