Depuis un certain temps des voix s’élèvent pour un renouvellement de la classe politique guinéenne. Pour Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, cette idée est antidémocratique. Il l’a fait savoir, ce samedi 29 janvier à l’occasion de l’assemblée générale de son parti.

« Nous apprenons, il faut renouveler la classe politique, il faut changer les vieux. Notre combat c’est pour que le peuple de Guinée choisisse ses dirigeants. Il ne faut pas que des gens s’enferment dans un bureau à la place du peuple en disant que le peuple ne veut plus d’une telle génération, ne veut des anciens Premiers ministres. Ce n’est écrit nulle part. Ça ne sera pas accepté. Alors vous savez bien, on n’acceptera pas des choses qui n’existent nulle part ailleurs », a-t-il fait savoir.

A titre d’exemple pour Cellou Dalein, «les Français ont élu Emmanuel Macron à 39 ans. Ils n’ont pas pris une loi pour exclure les vieux. C’est par le jeu démocratique que le jeune a été élu. Aux Etats-Unis d’Amérique, les Américains ont élu Biden à 77 ans. Ils n’ont pas pris une loi pour exclure les jeunes. On peut faire campagne contre les vieux si on veut, aller vers le peuple dire je suis candidat, je suis jeune, choisissez la jeunesse. Mais des gens ne peuvent pas s’asseoir à Conakry pour dire que c’est eux qui connaissent la volonté du peuple, il ne veut plus des anciens. On n’acceptera pas. On est un monde qui est un village planétaire », a-t-il prévenu.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199