Prévue ce mardi 1er décembre, par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MEN-A), la rentrée des classes session 2020/2021 a effectivement eu lieu comme prévu sur toute l’étendue du territoire national. C’est le cas à Kankan, dans le Nabaya, où l’ouverture des classes est bel et bien effective, mais l’engouement n’était pas de taille avec un faible taux de présence des élèves dans les établissements publics et privés. C’est un constat fait par notre correspondant local de Guinee7.com basé à Kankan.

Au lycée 3-Avril, en passant par les lycées Marien N’Gouaby, Almamy Samory Touré, Lac-Leman, Morifindjan Diabaté, le constat relève que l’engouement n’était pas au rendez-vous ce mardi matin dans ses différentes écoles de la capitale de la savane guinéenne.

Selon Foromo Bilivogui, proviseur du groupe scolaire privé Lac-Leman : « Je dirai que, le début de cette rentrée scolaire 2020-2021, ça marche pas mal, mais le regret est que les élèves ne sont pas venus en grand nombre, malgré tous ces temps qu’on n’a perdus à la maison. On pensait aujourd’hui que tout le monde allait venir massivement à l’école, et tel n’est pas le cas. Ce que je peux dire aux parents d’élèves et aux élèves, c’est qu’on a trop duré à la maison et les élèves ont commencé maintenant à oublier certaines notions, parce que cette année, ils n’ont pas fait les cours de vacances. Vous-mêmes, vous le constater que les professeurs sont présents, mais peu d’élèves, alors je profite de l’occasion pour dire aux parents d’élèves d’obliger les enfants à prendre le chemin de l’école », a-t-il dit.

Pour sa part, Gassim Keita, proviseur du lycée Morifindjan Diabaté, le plus grand lycée de la place, dit être satisfait par la mobilisation de ses élèves. « C’est une atmosphère de satisfaction qui règne ici, par rapport aux préparatifs avant le 1er décembre ; les élèves viennent en grand nombre. A la montée des couleurs, ce matin à 7 heureus 45 min, il y avait assez d’élèves. Vous avez vu les kits sanitaires qui sont déployés devant les salles de classes, à cela, je vais ajouter le port des bavettes dans le cadre des mesures sécuritaires et sanitaires contre la COVID-19 », a-t-il dit.

Mamadi Komara, élève en terminale sciences mathématiques au GSP/ Lac-Leman, lance un  appel à l’endroit de ses camarades : « Je lance un appel à tous mes amis, car le bac se prépare dès le début de l’année, parce que pour avoir  le bac, il faut aller avec talent, il faut être prêt. Alors je leur dis tous de faire leur mieux pour être à l’école », a-t-il lancé.

Moussa Konaté pour Guinee7.com