Ce mercredi 14 juillet, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo dit avoir « des inquiétudes par rapport aux commentaires qui sont faits ça et là, par rapport à la demande des jeunes de l’UFDG de reprendre les manifestations ».

Pour ce candidat malheureux à la dernière présidentielle, « la manifestation est un droit constitutionnel, manifester dans les rues et sur les places publiques est un droit constitutionnel, tuer un manifestant est un crime indescriptible. Si on est d’accord sur ça, c’est comment respecter la constitution, c’est ça la question qu’il faut se poser, respecter la vie humaine tout en respectant la constitution. Ça gène Alpha, une manifestation réussie ».

« Lorsqu’on voit un million de personne dans les rues, pour protester contre la mal gouvernance, quelle que soit la nature de la revendication, ça le gène et il pense que pour mettre un terme à la manifestation, il faut tuer pour décourager les manifestants », a laissé entendre Cellou Dalein Diallo, tout en précisant que la violence vient du pouvoir.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199