Le Goha (groupement des hommes d’affaires) de Chérif Abdallah, a annoncé cette semaine avant réussi à faire passer les marchandises par la voie terrestre vers le Sénégal. Selon le Goha cela fait suite à une demande adressée à l’ambassadeur du Sénégal en Guinée. Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. Selon l’inspecteur régional des Douanes à Labé, M. Kerfalla Camara Copa joint au téléphone ce matin, la fermeture des frontières est toujours de mise entre le Sénégal et la Guinée : ‘‘Nous avons entendu le communiqué du GOHA  au même titre que tout le monde.

Mais nous n’avons reçu aucun document officiel dans ce cadre, les quelques camions que vous voyez ici à Labé ne viennent pas du Sénégal. Jusqu’à présent les camions qui viennent transportent les stocks de sel et d’arachides qui se trouvent à Koudara. Je répète encore officiellement nous n’avons pas vu de la marchandise venue du Sénégal. Nous recevons beaucoup d’exportateurs de café pour signer leur document, nous leur avons dit que les frontières restent fermées donc nous ne pouvons pas signer.  C’est ça la vérité. Soyez rassurés que nous ne sommes pas informés. Vous savez la fermeture de la frontière joue beaucoup sur le marché hebdomadaire de Diawbhé où on écoule des denrées locales guinéennes. Donc nous sommes informés de l’échange de marchandises au niveau de la frontière.’’

Pour le secrétaire général du GOHA  à Labé, Thierno Oumar Tombon Baldé, la mesure négociée par le GOHA ne vise que les commerçants qui veulent l’utiliser pour ne ‘‘pas s’asseoir comme ça à ne rien faire. Ceux qui ne veulent pas ne sont pas obligés’’.

Du côté de nombreux commerçants, on estime que ce n’est ‘‘pas prudent d’aller jusqu’à la frontière et remettre ta marchandise à quelqu’un que tu ne connais pas. Même s’il réside de l’autre côté de la frontière. S’il vend tes produits, est ce qu’il va te payer ou pas’’?

On se rappelle que le Goha a annoncé cette semaine, par la voix de son président, que ‘‘les autorités sénégalaises ont finalement accepté le passage des camions de marchandises en provenance de la Guinée pour le Sénégal et vice-versa. Même si la traversée des personnes est toujours interdite, celle des marchandises a, quant à elle, reprit sur l’axe Koundara- Sénégal, via la frontière de Linkérin’’

Alpha Ousmane BAH

Publicités

Laisser un commentaire