La désunion des partis politiques guinéens a été dénoncée lundi par le président du Bloc Liberal, Dr Faya Millimono, lors d’une rencontre entre les coalitions des partis politiques du pays et  le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Mory Condé, tenue dans un complexe hôtelier de la place.

Pour le leader du BL, les partis politiques ne devraient pas envoyer leurs listes en rangs dispersés, quand il s’est agit de la désignation des membres du CNT (Conseil National de la Transition), organe devant jouer le rôle de parlement pour la conduite de la transition.

Les remarques de Faya Millimono ont été accueillis par des grognements et quelques cris de désapprobation.

A l’en croire, le fait de n’avoir pu s’entendre sur la désignation des 15 membres représentant la quote-part des partis politiques, cela pourrait expliquer le retard dans la mise du CNT.

« Dorénavant quand il sera question de faire des propositions, nous ne devons plus le faire comme nous l’avions fait auparavant.  Sur 15 places qui nous avait été demandées, nous avons appris que 130 dossiers de candidature pour le compte des partis politiques ont été déposés. Nous sommes en train de contribuer nous même à retarder le processus. Je crois que si nous avions réussi à envoyer nos 15 représentants, nous aurions eu aujourd’hui la force de demander au CNRD ainsi qu’au ministre de l’administration du territoire la mise en place du CNT » s’est défendu Faya Millimono.

« C’est parce que nous n’avions pas été capables fournir nos 15 candidats, que nous sommes encore en train d’attendre la mise en place du CNT » a-t-il martelé. 

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.