Elle est apparue la première fois au sud de la Guinée. Elle revient par là. La maudite maladie est de retour en Guinée à une dizaine de jours de la fin de la troisième phase (la  surveillance active de la maladie) qui devrait définitivement libérée la Guinée.

La maladie est grave. C’est de notoriété publique. Cependant contrairement à il y a près de deux ans. La Guinée peut s’appuyer sur deux atouts pour circonscrire la maladie et l’étouffer : l’expérience de lutte et les vaccins qui se sont révélés efficaces.

A rappeler que la Guinée a été déclarée libre de la transmission interhumaine de la maladie à virus Ebola le 29 Décembre 2015 par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S).

Jusqu’à ce jeudi 17 mars, le bilan était de 3804 cas dont 2536 décès.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici