Le CNRD a mis à la retraite, 6300 Fonctionnaires et Contractuels de l’administration publique ! Ce qui est naturellement énorme ! Et désagréable pour certains, surtout qu’on y a procédé avec amateurisme ! Et ça c’est de l’euphémisme.

Tenez. Des personnes décédées ont été appelée à faire valoir leurs droits à la retraite ; des personnes fraichement nommées à des postes de responsabilité venaient d’être mises à la retraite sans qu’on ne précise dans leurs décrets de nominations qu’elles ont été mises à la retraite ; aussi des jeunes ont été mis à la touche contre la réglementation. Bref un tohu bohu complet.

Une situation qui a tiré le ministre Julien Yombouno de son silence pour préciser que « les cadres anciennement ou nouvellement nommés et mis à la retraite restent à leurs postes jusqu’au 31 Décembre 2021 ».

Cette sortie était insuffisante. Il fallait en faire plus.

Le ministre a convoqué tous les DRH et leur a demandé de relever les anomalies et a promis de rendre justice au besoin. En un mot, ceux qui auraient été injustement retraités seront réhabilités. De l’amateurisme. Vous avez compris ? de l’amateurisme pur et simple.

Comme l’a dit Abdoulaye Kourouma, président du rassemblement pour la renaissance et le développement, le sommet de l’Etat, n’est pas un lieu de stage.

Focus de guinee7.com