Ce samedi 24 février, à son siège de Gbessia, où s’est tenue l’assemblée générale hebdomadaire du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, accueilli en héros, comme à son accoutumée, a lancé des messages à l’endroit des hommes politiques, mais cette fois-ci, également, à l’endroit de la presse.

Parlant du comportement de l’opposition à la proclamation des résultats définitifs des élections communales et communautaires, il a estimé que « l’opposition s’est battue plus de 10 ans pour l’organisation de ces élections communales. Toutes les marches qui ont eu lieu ici, c’est pour demander à ce que le pouvoir organise les élections communales et communautaires ; et aujourd’hui nous sommes sortis de ces élections. Si c’est des démocrates, ils doivent  accepter le verdict des urnes. Même si certains m’ont suivi sur Evasion, où j’ai cité un certain nombre de lieux où il y a des fraudes, ils continuent à crier à la fraude. Mais nous, nous ne les suivrons pas, c’est la continuité de leur système, de leur stratégie, depuis longtemps, ils ont dit à la face du monde qu’ils feront partir Alpha Condé, ils ont demandé aux populations de Conakry de se révolter contre Alpha Condé, ils sont surpris, ils pensaient qu’à la sortie de ces élections, le RPG serait battu, c’est pourquoi ils se sont réunis pour dire qu’ils vont contester ».

Exhortant l’assistance, il a déclaré : « Je lance un appel à la presse, et la presse et les hommes politiques, nous sommes en train de faire l’histoire de ce pays ; demain chacun sera jugé en fonction de ce qu’il fera pour son pays. Au lieu de faire des débats inutiles dans les médias, allez sur le terrain. Faites des enquêtes, confrontez les informations, mais assis à Conakry, juste avec un sms, ou des ont dits, parce que les gens disent, ils analysent ces débats. L’histoire regarde chacun de nous. Je demande aujourd’hui à la presse d’aller sur le terrain, rencontrer les citoyens, les paisibles citoyens, parce qu’ils ont pris un bulletin de vote et ils ont voté pour quelqu’un. Je demande à mes amis de l’autre côté de choisir la Guinée. A mes frères de la presse, choisissons la Guinée ; que Dieu nous en grade qu’il y ait quelque chose, s’il y a quelque de malheur, il ,’y aura pas la différence entre un homme politique et un journaliste, le médecin et le mécanicien, entre le menuisier et le marchand, entre l’intellectuel et l’analphabète, que Dieu protège la Guinée ».

Il a enfin déclaré : « Jeunes du RPG, jeunes de Guinée, remobilisons-nous pour la paix, la paix n’a pas de prix, remobilisons-nous pour défendre nos voix, mobilisons-nous pour défendre le résultat qui est sorti des urnes. Je vous parle de ce qui s’est passé à Mamou, où il y a eu intimidation, il y a eu bourrage d’urnes, mais les gens qui l’ont fait, je ne vais pas parler d’eux, parce que quand Bantama parle de quelqu’un, il devient grand, je ne veux pas faire des souris des éléphants ; le RPG porte plainte à la justice, celui qui était inscrit à la première position sur le liste du RPG devait présenter la plainte devant le juge, je vous assure, il a eu peur de le faire, parce qu’il était menacé, il était considéré comme un bâtard qui est parti là où il ne devait pas être ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

1 COMMENTAIRE

  1. Monsieur Bantama, vous êtes raciste à la tolérance hypocrite vous voulez bâtir notre nation sur le sang, et vous osez vous ériger en donneurs de leçons ?

    Monsieur le Ministre,
    L’odeur du sang va vous poursuit même si vous vous parfumez nous les jeunes conscients, nous ne serons pas là par hasard. Toute arrivée à son départ !
    Vous avez souhaité voir Maréla bruler comme Kalinko si ça arrivait, vous et vos compagnons allez-vous gaver, jusqu’à l’indigestion. Heureusement pour mon pays nous avons un Ministre à la hauteur qui mérite plus que vous la confiance du Président de la République. Gassama Diaby qui œuvre au nom de l’Unité nationale pour concilier les fils et filles et de la nation (Merci Alpha Condé)

    Dite-moi Bantama vous voulez profiter de qui ? Khalifa Gassama est un garçon bien éduquer et qui dit clairement que la République est coupable pour pousser l’ensemble du gouvernement à prendre bras-à-Corp. le mal qui mine notre société, vous Bantama vous voulez forcément dire que la république est innocente.
    On dit ceci : la République n’est innocente que dans vos songes, et vous n’avez les mains blanches que de vos mensonges Monsieur Bantama

    On ne s’intègre pas dans le rejet Monsieur Bantama. Vous avez devant le monde entier tremper encore une fois le RPG dans la boue en disant que vous vous n’êtes pas un ramassé en cours de route après vos propos incendiaires à Maréla. Bon sang de Dieu de qui vous vous moquer ?
    Croyez-vous que c’est cela qui inquiète la population ? On s’en fou de ramassé ou pas notre intérêt se trouve dans bouche de ceux qui appellent à l’Unité nationale. N’avez-vous pas honte ? Le repli communautaire que vous avez initié depuis la banlieue de Ratoma qui continue à radicaliser et à frustré une partie de la population guinéenne va vous rattraper dans quelques années car l’histoire est têtue rien n’est éternelle.

    Vous nous jouer un film dans lequel vous êtes à la fois, pyromane et pompier, mais nous ne sommes pas surpris votre mémoire est sélective on ne viendra pas en paix avec vous Bantama déjà votre histoire est agressive pour toute la génération consciente. Parce que pour vous ce que fait le Ministre Gassama c’est déstabiliser votre parti. Cependant aucun dirigeant ne peut être satisfait si son peuple s’entre-déchire comme vous le voulez.

    Et plus on observe vos actes et vos discours vous et tous vos semblable (Soumah Dixinn, Sorya, Gaoual Malik Sankon…) moins on se sent redevable à l’Etat.
    Merci Alpha de mettre un Khalifa Gassama Diaby un Tibou Camara et un Saïde Fofana à tes côtés.

    Bantama vous parler des Journalistes ? Qui peut leur faire la leçon ? Vous ?
    Abuseurs de biens sociaux, détourneurs de fond, un vrai voyou en costard, bande d’hypocrites !

    D’ailleurs plus personne ne se cache dans partis politique pour nous nourrir de haine. Nous suivrons à la lettre ceux qui nous veulent la paix dans la Justice (Gassama, Tibou et Sïde…)
    Vous Bantama, Soumah-Dixinn, Sorya, Gaoule vous nous traitez comme des moins que rien dans vos propos parce que vous savez qu’une jeunesse d’œuvrer est facile à manipuler. Halte !
    Nous avons pris conscience nous savons le mal que vous nous voulez
    Et vous attendez de nous qu’on s’écrive “Vive vos partis politiques” notre respect se fait se fait violer au pays dit démocratique

    Ces deux partis (RPG, UFDG) hypocrites qui nous parlent de diversité qui expriment le racisme sous couvert de laïcité rêvent d’un guinéen unique, avec une seule identité S’acharnent à discriminer, les mêmes minorités face aux mêmes électeurs, les mêmes peurs sont agitées on oppose les communautés, pour cacher la précarité de la gouvernance.

    Que personne ne s’étonne si demain ça finit par péter. Comment aimer un pays, qui refuse de nous respecter au moins ?
    Loin d’une partie prise, on n’a écrit ce texte comme un miroir
    que Bantama et compagnie de va-en guerre s’y regarde s’ils veulent s’y voir
    ils verrons s’envoler l’illusion qu’ils se font d’eux-mêmes
    J’suis pas en manque d’affection pour Bantama et compagnie
    Comprenez que j’n’attends plus qu’ils m’aiment et me respect dans notre pauvreté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici