Après une journée riche en échanges d’expériences et de découvertes, le SADEN régional de Kankan s’est clos dans la soirée de ce samedi sur une note de satisfaction générale. Ouvert par le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, ce forum qui a pour thème ‘‘Entreprenariat comme accélérateur des chaines de valeur agroalimentaire’’ a permis à plusieurs jeunes désireux de tenter l’aventure de l’entreprenariat de savoir comment s’y prendre. Organisateurs et participants ont ce soir, exprimé leurs sentiments.

Nous pouvons dire que nous sommes satisfaits

 Vice-président du comité d’organisation, Dr Himidine Touré, à l’occasion, a fait savoir que : ‘‘Nous sommes plutôt satisfaits de l’organisation de ce SADEN. Comme vous l’avez constaté ce matin, il a été ouvert par monsieur le premier ministre. Au-delà, ce qui nous a beaucoup plus réjouis, c’est la participation des autorités de Kankan qui ont contribué à la réussite de l’événement par leur appui à la fois institutionnel, mais également logistique pour permettre de tenir dans la maison des jeunes de Kankan ; le premier SADEN régional en Guinée.  Vous l’avez constaté aussi, ce matin, par la participation de différents participants, des entrepreneurs, des porteurs de projets et la jeunesse de Kankan qui a massivement répondu présente (…). Au-delà, c’est le contenu qui a aussi marqué et qui nous fait l’objet de satisfaction. A savoir :  les trois panels qui ont été organisés et qui ont porté à la fois sur des sujets d’ordre général, mais également des sujets dédiés à l’entreprenariat. Le premier étant l’entreprenariat ‘‘comme levier de développement de la Haute-Guinée’’ mais, vous avez vu des sujets intéressants qui portaient sur la démarche pour devenir entrepreneur ou comment avoir accès au financement. Le SADEN a aussi été marqué par des formations qui ont été données à l’ensemble des participants. Donc, en termes de mobilisation, en termes d’appui institutionnel, nous pouvons dire que nous sommes satisfaits.’’

 J’ai retenu que pour être entrepreneur, il faut être persévérant

Participante, Marie Sia Yaradouno a dit qu’‘‘au cours de cette journée, j’ai retenu que pour être entrepreneur, il faut être persévérant, avoir une vision large et se fixer des objectifs pour les atteindre. Je suis très satisfaite. La journée a été longue mais très riche parce qu’on a appris beaucoup de choses’’.

Le salon m’a permis de savoir qu’il y a des fonds à la disposition des jeunes

Fatoumata Cissoko, présidente de l’entreprise Fatou et Kadija a été ‘‘vraiment ravie d’avoir participé à ce SADEN à Kankan. Les panels étaient vraiment très riches et, il y avait des grandes personnalités qui ont développé des thèmes autour de l’agriculture et le développement que le secteur va apporter au niveau des jeunes.  Le salon m’a permis de savoir qu’il y a des fonds à la disposition des jeunes et le ministère de l’industrie est prêt à nous accompagner dans tout ce qui est certification et accès au crédit’’. 

Un entrepreneur ne doit pas toujours s’attendre qu’à la victoire, qu’il sache aussi qu’il y a le revers de la médaille

 Entrepreneur dans le secteur éducatif, Boubacar Oumar Barry a eu ‘‘une journée difficile, mais riche en couleurs ; nous apprenons ici qu’un entrepreneur comme le professeur Alpha Condé doit avoir une vision ; suivre cette vision là avec amour, esprit d’abnégation et être passionné de sa vision. Mais aussi être patient, parce qu’on dit que le succès c’est quand l’échec tourne autrement. Un entrepreneur ne doit pas toujours s’attendre qu’à la victoire, qu’il sache aussi qu’il y a le revers de la médaille’’.

A noter qu’après cette phase de Kankan, le SADEN donne rendez-vous aux entrepreneurs de la Basse et Moyenne Guinée, le 1er février prochain, à Kindia et le 11 mars à Conakry.

Abdou Lory Sylla envoyé spécial à Kankan pour Guinee7.com

Publicités