Par Décret Présidentiel du 9 Février 2018, le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a nommé un nouveau Médiateur de la République, en la personne de son ancien Premier Ministre Elhadj Mohamed Saïd Fofana, 66 ans, marié et père de cinq (5)  enfants.

Homme de foi  et de loi, il est doté d’une force tranquille dite force d’éléphant, comme on dit dans son pays, en raison de la qualité de son humilité et de son énergie intarissable à surmonter toutes sortes d’épreuves.

Cet économiste, féru de l’économie du développement, a accompagné le Président de la République durant ses années de braises, c’est-à-dire le premier quinquennat et où tous les mégas projets de son mentor ont vu le jour.

En ce mois de février 2018, la Guinée est taraudée par une grande crise de confiance malgré des perspectives d’embellies  économiques. La population est inquiète, les forces sociales et politiques sont fébriles depuis plusieurs mois. L’école guinéenne est quasiment paralysée.

Déterminé à instaurer de la quiétude sociale et la confiance entre les acteurs du développement et avec eux dans le pays, le nouveau Médiateur de la République, dans un tel contexte, a pris très à cœur et à bras le corps sa nouvelle fonction de réconciliateur-pacificateur. Il s’est engagé dans un marathon digne des grands coureurs qui gagnent au lendemain de sa nomination pour rencontrer les différents protagonistes incontournables de la promotion de la paix, que sont les coordinations régionales dont recèle la Guinée aujourd’hui.

En fait, c’est une véritable offensive sociopolitique. Elle a débuté le vendredi 16 Février 2018 par la Préfecture de Dubréka, chez Elhadj Sekouna Soumah, le Kountigui de la Basse Guinée, pour parler de paix durable et de concorde nationale pour un développement durable de la Guinée.

Les coordinations régionales du Manding, de la Guinée Forestière et de la Moyenne Guinée ont également reçu la visite de ce marathonien de la paix. Avec sa stature de coureur, infatigable, svelte et habitué des plaines et des montagnes de ce pays profond, il est partout accueilli par ses hôtes dans une grande joie. Tous, dans le pays, se réjouissent de sa nomination en tant qu’homme de paix, apaisant humble et fin lettré, qui a déjà fait ses preuves au cours de ses 5 ans passés à la Primature, comme chef du gouvernement.

Elhadj Sékouna Soumah très enchanté dira : « le Président de la République ne pouvait pas mieux choisir ;  il a mis l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.»

Elhadj Amadou Togba, président de la Coordination des sages de la Guinée forestière, quant à lui, s’adressant à l’heureux promu, a indiqué que cette confiance renouvelée du Président de la République en la modeste et humble personne de Mohamed Saïd Fofana, est le résultat de la dynamique que ce dernier avait mise en place comme fondation pour la réconciliation nationale. C’est une retrouvaille donc une renaissance qu’il s’agit.

Le Bélentigui de la Coordination mandingue a indiqué que le Manding met à la dispositiondu Médiateur de la République dès aujourd’hui, les 33 articles de la Charte du Mandé ou Charte de KurukanFugade 1234, inclusive et humanistepour que cet acte fondateur de la société ayant pour socle l’Equité, le droit et la solidarité, lui servent de bréviaire dans l’accomplissement de sa noble mission salvatrice dans notre pays.

À la coordination de la Moyenne Guinée, Elhadj Savané a souligné que Mohamed Saïd Fofana accomplira avec brio sa mission car il n’est pas un pyromane ! C’est un pompier conscient de ses responsabilités de réconciliateur et des exigences de la République une et indivisible.

Au cours de cette mission de paix et de concorde, au pas de charge, le Médiateur de la République, Elhadj Mohamed Saïd Fofana a mis l’accent sur la Guinée qu’il faut impérativement privilégier au détriment de tous les intérêts personnels. Il a insisté sur la sensibilisation en faveur de l’éducation de la jeunesse en particulier  et de la population en général. Il souligne sans cesse comme valeurs cardinales la tolérance, le respect de nos traditions culturelles séculaires telles que le respect des personnes et leurs biens, la concorde, la fraternité, la solidarité, la vérité et la justice et enfin le patriotisme comme l’horizon indépassable pour bâtir la Nation Guinée.

Hadja Saran Camara

Le Médiateur de la République a exprimé enfin sa ferme volonté de travailler avec les sages dont les représentants font un travail gigantesque à la base dans toute la Guinée en faveur de la paix.

Enfin, ce marathon qui continue, a provisoirement pris fin en cette journée du 19 février 2018 par des bénédictions qui ont été dites ; d’utiles conseils ont été prodigués aussi par ces sages interlocuteurs pour que la nouvelle fonction du Médiateur Saïd Fofana soit un sacerdoce en faveur de la paix et de la réconciliation, au profit de toutes les filles et de tous les fils du pays, sans exclusive.

Conakry, le 20 février 2018

Hadja Saran CAMARA

Conseillère à la Communication, chargée des
Relations Publiques Publique

Tel 🙁 +224)  664 957 068 / 625 967 453 /657 968 361