Un incendie qui s’est produit à Sanoyah a fait quatre morts aux environs de 4h ce mercredi. Il s’agit du commandant à la retraite, Mounda Koundouno, Christine Tolno, sa femme ainsi que leurs petites filles, Jeanne et Françoise.

Kamano Michel, l’un des petits fils de la famille victime a témoigné des circonstances dans lesquelles il a trouvé le corps des membres de sa famille.

« A mon arrivée, on a trouvé que toute la maison était en feu. On a cherché à sauver. Mais hélas tout était déjà en feu. On a qu’un seul cousin qui a su s’échapper. Les corps étaient complètement calcinés. Seulement le papa, puisque lui, il a cherché à s’échapper. Il est parti dans la douche. Mais la fumée l’avait étouffé. Donc il n’était pas complètement calciné. Mais il était mort. Les pieds et les mains étaient brûlés. Quand j’ai accédé, la première chose que j’ai faite, était d’éteindre le feu sur son habit. C’était difficile de le voir dans cet état », a-t-il relaté.

En sanglot, l’Adjudant Paul Koundouno, le fils de la victime a remercié le voisinage pour sa contribution et demandé de l’assistance aux autorités dans ces moments difficiles. « Je remercie le voisinage. L’acte s’est déroulé depuis 4h du matin. Ce sont les voisins qui ont intervenu. Ensuite on m’a appelé, moi je loge au carrefour Kassogna. Je suis venu voir chez mon papa. J’ai vu les quatre corps. Mon papa, ma marâtre, plus ses deux petites filles. Je remercie le bon Dieu, et demande aux nouvelles autorités de venir m’accompagner, de venir m’aider à enterrer mon papa », a-t-il demandé.

A son tour, Manè Hamadi, chef secteur Sampilia, a appelé les gens à refaire leurs installations pour être en sécurité. « Ce que je peux dire aux citoyens, les gens n’ont qu’à comprendre qu’avant, il n y a avait de courant électrique. Avant le courant un jour et pas le lendemain. Mais maintenant c’est 24h sur 24. Je conseille aux gens de reprendre leurs installations. Qu’ils invitent les bons ingénieurs pour refaire leurs installations. Puisque quand il y a le courant continuellement les fils vont coller », a-t-il expliqué.

Avant de signaler par ailleurs que « rien que cette semaine, il y a eu quatre incendies dans notre secteur là. Hier, il y a une mosquée qui a été complètement incendiée ; il y a un douanier, Condé, dont le bâtiment a été incendié et un autre vieux aussi. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com