Face aux hommes de médias à la Maison de la presse, ce mardi 8 décembre, la Coalition nationale  des professionnels de la santé (CONAPROS) en synergie avec les structures VSF (Vie Sans Fléau) et ACMEG (Action Médicale Guinée), s’est prononcée sur « la situation des ordres socioprofessionnels en Santé ».

À travers une déclaration, lue par Dr. Saran Magassouba, présidente de VSF, ces structures de professionnels de la santé ont ressorti des manquements dans leur domaine, avant de faire des suggestions pour y remédier.

« Nous avons fait des constats sur le terrain dont entre autres: Les mandats de certains ordres socioprofessionnels principalement l’Ordre national des médecins de Guinée ne sont pas respectés; les inscriptions et cotisations aux tableaux des ordres socioprofessionnels ne sont pas à jour; le faible niveau du respect de l’éthique et de la déontologie des professions médicales/paramédicales; l’inaction et le manque de communication des ordres socioprofessionnels sur les problèmes de santé; la multiplication des mauvaises pratiques médicales/paramédicales qui donnent une mauvaise image des services public et privé de santé auprès de la population », a souligné Dr. Magassouba.

Par ailleurs, elle suggère « le renouvellement des ordres socioprofessionnels; la mise en place d’un comité de crise de l’ordre national des médecins; la vulgarisation des textes des codes d’éthiques et de déontologie; la redynamisation des ordres socioprofessionnels et le renforcement de la communication sur les problèmes de santé ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com