C’est sous la présidence de Mme la maire de la commune de Kaloum, Aminata Touré, que plusieurs ONG, dont le tamala, protégeons notre cœur, jeunes médecins et infirmiers de la cardiologie,  ont organisé, ce vendredi 7 juin,  une conférence de presse dans les locaux du service de cardiologie de l’hôpital national Ignace Deen.

Cette conférence de presse, initiée en différé de la journée internationale de l’hypertension artérielle,  a connu la présence de plusieurs médecins, cardiologue, chirurgiens, etc. Notamment du directeur dudit hôpital, Mohamed Awada.

Elle a été l’occasion d’expliquer, à travers des projections, narré par les Dr Koivogui Diarra et Dr Michel Haba, des causes  cardiologiques et  neurologique, de l’hypertension et de l’accident vasculaire cérébral,  qui deviennent de plus en plus présents dans le pays et constituent, des vecteurs de mortalité.

Après avoir remercié la maire pour sa présence, Mohamed Awada, a rappelé la dangerosité de ces maladies, qui sont méconnue par la population : « L’hypertension artérielle est un maladie, qui fait beaucoup de ravage dans notre pays et qui engendre beaucoup  de morts. C’est pourquoi, il est d’en parler, pour que les précautions soient prises. Parce que dans l’esprit du commun des mortel, l’hypertension artérielle est une maladie qui guérie, mais non ! C’est une maladie qu’on soigne à vie. Mais malheureusement, les malades ne font pas attention. Lorsqu’ils se sentent mieux un peu, c’est fini, ils prennent des interdits. Et finalement voilà bonjour  les dégâts, bonjour les complications, bienvenue aux AVC etc, etc. »

Président des jeunes médecins et infirmier de la cardiologie, Dr Abdoulaye Kaba, a expliqué quant à lui, le pourquoi de cette rencontre : «  c’est de définir les problématiques liées à la prise en charge de l’hypertension artérielle dans notre pays. Vous avez vu que c’est un problème de santé publique. Il faudrait qu’on en débatte, et le débat devrait se focaliser autour de la sensibilisation.  Faut que la population soit sensibilisé de plus en plus et que le personnel de santé qui ont conférer avec nous, soit sensibiliser de la façon sont-ils doivent traiter les patients qui viennent dans les servies, ceux qui sont hypertendues. »

Dans le vif du sujet, le Dr Mamadou Dady Baldé, président de la société guinéenne de cardiologie, a détaillé qu’ : « en Guinée, le résultat de l’enquête STEPS 2009, indique que 29,9% de la population guinéenne adulte est hypertendue. Cette hypertension artérielle en Afrique, touche souvent aussi des jeunes, ayant un faible niveau socio-économique. Le diagnostic est fait tardivement en raison des difficultés d’accès au soin, ce qui explique la fréquence des complications, qu’il s’agisse des AVC, des insuffisances cardiaques, des rénales… il est également responsable de mortalité précoce, ce qui fit de l’hypertension, non-seulement un problème de santé, mais aussi un problème de développement. »

Estimant qu’elle reste une maladie sous diagnostiquée, il a déclaré que : « la prévention reste la clé de voute de la prise en charge des pathologies, en faisant la promotion d’une bonne hygiène de vie, la promotion d’une bonne alimentation, ce qui requiert, au-delà du domaine de la santé, l’appui d tout le monde. On est très heureux que Mme la maire soit là. Parce que dans le cadre de cette prévention, on a besoin d’aire de jeu, de piste pour faire du sport, que l’alimentation des populations soit contrôlée t qu’il y ait des espace non-fumeur. »

Adhérant à l’idée de prévention, Mme la maire a appréciée à sa juste valeur cette a remercié les initiateurs et proposée que : « nous sommes sensible à ce genre de rencontre… nous envisageons de faire une tournée dans tous les quartiers de Kaloum. Et nous serons honorés d’avoir des médecins avec nous, non seulement pour sensibiliser pour l’assainissement, mais aussi pour la santé. »

Tout en reconnaissant que le travail est énorme, mais avec le concours de chacun, la réussite est possible.

A rappeler que cette rencontre fera suite à une marche, dénommée « marche de la santé » qui débutera à la place des martyrs, demain samedi à partir de  9h.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire