Les Lions Clubs de Guinée membres du District 403 A1 en partenariat avec l’ONG “Vue plus” ont organisé une campagne de dépistage des vices de réfraction et problèmes auditifs à l’école primaire de Kipé dans la commune de Ratoma, ce samedi 26 octobre 2019. Selon les organisateurs, ce dépistage s’inscrit dans le programme des lions clubs internationaux.

Le mois d’octobre de chaque année, les Lions du monde entier font des dépistages, organisent des séances de riposte contre cette maladie dans leurs pays respectifs. Ceux de la Guinée, comme l’année dernière, n’ont pas dérogé à la règle : ils ont fait dépister des élèves du primaire, âgés de moins de 15 ans.

“Notre motivation c’est que, vous savez, la vue c’est important pour le développement d’un pays et nous avons choisi l’école primaire de Kipé pour venir faire le dépistage sur les vices de réfraction. En même temps nous profitons pour dépister les enfants au niveau auditif. Le mois d’octobre, c’est le mois de la vue. Donc, c’est une bonne occasion pour nous en tant que Lion de venir nous impliquer dans les dépistages visuels pour éviter que les enfants aient des maladies visuelles. Parce que vous savez que les maladies visuelles sont pour beaucoup curables si elles sont dépistées à temps. Donc, c’est maintenant qu’il faut les dépister et nous accompagnons notre ministère de la santé dans le cadre du  dépistage des réfractions visuelles”, a expliqué Madame Tounkara Mariam Diallo, coordinatrice de la fondation du lions club international.

Pourquoi c’est les enfants qu’on dépiste et non les personnes adultes ? “Nous pensons que c’est des enfants qui souvent ne disent pas ce qu’ils ressentent quand ils ont mal aux yeux ou qu’ils ne voient pas bien. Moi-même j’en été victime, donc je sais qu’un enfant qui ne voit pas, c’est un échec scolaire et c’est le moment pour eux d’être dépistés pour savoir réellement s’ils ont besoin des lunettes ou d’être opérés ou s’ils ont besoin tout simplement de prendre des produits afin que les parents soient informés et prendre des dispositions”, a répondu,  Madame Tounkara Mariam Diallo.

Dr Ramata Baldé, ophtalmologiste, membre du Lions club est une des personnes qui dépiste les enfants : ” Aujourd’hui spécifiquement nous sommes là par rapport à une maladie cible c’est-à-dire le problème de vue, le problème de trouble visuel chez les enfants scolarisés. Parce que vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a beaucoup d’enfants qui sont dans des classes qui ont un problème de malvoyance et qui sont taxés d’être bêtes. Ils sont stigmatisés. Ce n’est pas parce qu’ils sont bêtes, c’est des enfants intelligents. C’est parce qu’ils n’arrivent pas à voir ce qu’on leur montre au tableau. Donc c’est important de faire ce dépistage au primaire afin de leur donner un avenir meilleur du point de vue scolarité.”

Comme par coïncidence, plusieurs enfants qui ont des problèmes de vue et d’audition ont été dépistés ce samedi.

“J’ai dépisté trois qui ont une attitude visuelle inférieure à 10. Il y a une première qui n’a que 4/10 ce n’est pas un bon score. Il y a un autre qui a l’attitude visuelle 7 et 6 sur 10, c’est des enfants pour lesquels ils faut faire la réfraction, c’est-à-dire corriger l’œil”, a-t-elle révélé.

La cérémonie a été présidée par M’Balou Cissé Reboud, gouverneure du District 403 A1. Un district composé de huit pays. Dans son intervention, Lion M’ballou Cissé a rappelé les objectifs du Lions club international avant de dire que les Lions de Guinée continueront toujours à œuvrer auprès des personnes nécessiteuses.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici