Lors de son  passage, ce lundi 18 mars, devant la presse, dans un complexe hôtelier de Conakry, le ministre en charge des travaux publics, Moustapha Naité, répondant à la question portant sur la sauvegarde du patrimoine routier, s’est voulu « chaud et froid »,  en projetant des solutions qui seront bientôt mises en place.

Par rapport au sujet, il a dit que : « La stratégie est tout d’abord à trois niveaux. II faut tout d’abord, dans un premier temps, faire en sorte que nous ayons des infrastructures dignes de ce nom ; que les populations peuvent apprécier. Deuxième volet, c’est de faire en sorte de faire suffisamment de sensibilisation, pour sensibiliser d’avantage la population, pour qu’elles comprennent  que les routes construites désormais, on ne doit pas faire ceci ou cela. Peut-être, à partir de la semaine prochaine, les semaines ou les mois à venir, il y aura une grande campagne de sensibilisation, pour dire aux gens, attention, voilà la loi sur le patrimoine, nous allons réhabiliter. Troisième volet, c’est la répression.  Nous allons appliquer la loi dans toute sa rigueur,  et à ce stade, les gens auront déjà été informés, le travail aura déjà été fait, puisque nous disposons d’instruments nous permettant d’aller et de régler certaines choses ; cela va se faire et la brigade sera entièrement opérationnelle à ce propos. Nous passerons les informations, pour que tout le monde soit sensibilisé et informé, parce que cela ne sert à rien de réparer et que demain, les gens se permettent de mettre des dos d’âne devant chez eux ou que quelqu’un se lève un beau matin, parce qu’il veut faire passer un tuyau, il vient creuser. Cela est inacceptable et notre brigade va veiller à cela. Après la  partie sensibilisation, nous irons à la partie répression, cela est très clair et net ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici