La fédération guinéenne de football a décidé que le Hafia FC de Conakry et le Gangan Fc de Kindia retrouvent la ligue 1 Suite aux matchs de la 22ème journée du Championnat  national de football  Ligue 2 ‘’Nimba Mining’’. Si Gangan FC de Kindia mérite ce son nouveau statut, on ne peut malheureusement pas en dire autant pour le Hafia FC.

La fédération corrompue jusque sous les ongles a classé le Hafia FC de l’homme d’affaire Kerfalla Person Camara alias KPC, 2ème de la ligue 2 avec dit-elle, 41 points. Et a estimé que l’Alu Star de Fria a fait un match nul (1-1) contre le Sankaran FC de Faranah.

Ce match s’est pourtant déroulé autrement.  En réalité, l’Alu Star de Fria a gagné son match à Faranah et ses joueurs ont été passés à tabac, blessés et chassés, comme une corrida qui tourne mal.

Que s’est-il passé à Faranah ? En première mi-temps du match joué à Faranah, l’équipe du Sankaran marque le 1er but de la partie. C’est d’ailleurs sur ce score de 1 but à 0 que les deux équipes rentrent aux vestiaires.

A la reprise, il faut attendre à la 65ème minute pour assister à l’égalisation du but par Ibrahima Sory Soumah alias « Budget ». Le score est donc de (1-1). Les joueurs de Alu Star de Fria plus déterminés que jamais poussent afin la porte du destin en tentant le deuxième but de la partie. Et soudain un des nombreux supporters de l’équipe de Faranah massés autour du terrain court pour intercepter le ballon et le sort des goals.

Comme si cela ne suffisait pas, les supporters envahissent le terrain et font subir à l’équipe de Fria une violence rare. Trois personnes de Fria dont le capitaine de l’équipe et un supporteur sont grièvement blessées et admises au camp militaire de Faranah pour des soins intensifs. Sans compter qu’une des arbitres de touches a aussi été victime de la violence et sortie sur civière à quelques minutes de la fin du match.

C’est dire que l’Alu Star de Fria a été tabassée, blessée, et sa victoire volée par la fédération guinéenne de football qui n’a tenu compte que des deux premiers buts marqués par les deux équipes. Elle valide de surcroit un match qui, en réalité était tout, sauf un match de football.

L’équipe que la féguifoot favorise est le Hafia FC. On se serait interdit de parler de corruption si elle n’appartenait pas à un certain…KPC, milliardaire en Francs guinéens ! Et pour qui connait la légèreté de cette fédération toujours prête à craquer devant les espèces sonnantes et trébuchantes, il n’y a d’ailleurs pas à réfléchir mille fois pour la juger.

La violence subie par des joueurs de Fria était d’une intensité rare

Qu’à cela ne tienne, l’histoire retiendra que la Fédération guinéenne de football aura été la structure qui a porté l’estocade à une ville démunie, martyrisée par une entreprise sans scrupule, Rusal, trouvant avec peine à manger. Le seul moment de joie des Friaka leur est donné par l’équipe de football qui, malheureusement vient d’être battue par…la féguifoot ! Otant ainsi à toute une ville son dernier souffle.

Alhassane Sidibé