L’Unité spéciale pour la sécurisation des élections (USSEL), conduite par le général Ibrahima Baldé, a été présentée aux hommes des médias, ce vendredi 2 février 2018, au Haut commandement de la gendarmerie nationale. 22.944 agents de la gendarmerie, de la police et de la protection civile sont déployés pour sécuriser le processus électoral.

Selon le colonel Mamadou Saliou Baldé, chef adjoint des opérations de l’USSEL, les 22944 agents sont repartis sur l’ensemble du territoire national pour sécuriser le processus avant, pendant et après les élections locales.  Cette unité est repartie en deux groupes dont « les unités d’intervention qui assurent le maintien de l’ordre et les unités territoriales qui ont les missions tactiques, c’est-à-dire qui sécurisent les bureaux de vote. Le jour du vote, vous allez voir dans chaque bureau de vote un élément de la gendarmerie nationale et de la protection civile ou bien de la police », a déclaré le colonel Baldé.

Selon lui, les unités d’intervention sont là pour intervenir en cas de troubles à l’ordre public ou de tentative de troubles. Au même moment, elles vont assurer des  patrouilles légères pour dissuader les gens mal intentionnés.

Bhoye Barry pour guinee7.com

 

Publicités

Laisser un commentaire