Sékou Koundouno, responsable de la Planification et Ibrahima Diallo, responsable des Opérations du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), ont été à nouveau arrêtés à Conakry, vendredi 6 mars. L’information a été confirmée par Abdoulaye Oumou Sow, chargé de communication du FNDC.

Selon lui, ces deux responsables du FNDC ont été arrêtés au domicile d’Ibrahima Diallo vers 18h 30 par les forces de l’ordre.

Dans la matinée de ce vendredi, Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno étaient tous en conférence de presse où ils ont accusé le directeur de la police judiciaire d’être responsable des kidnappings dans le pays.

Certaines indiscrétions renseignent que les deux activistes arrêtées auraient été dénoncées par des personnes accusées d’avoir perpétré des incendies criminels à Conakry pendant les manifestations du FNDC.

Peu de temps après leur arrestation, le mouvement a exigé ‘‘la libération immédiate des deux responsables de la Coordination du FNDC et de l’ensemble des personnes arrêtées depuis le déclenchement de ses manifestations sans quoi, M. Alpha Condé endossera la responsabilité devant l’histoire de tout ce qui allait advenir les jours à venir’’.

Bhoye Barry et Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités