Aminata Touré, fille ainée du premier président guinéen, Ahmed Sékou Touré, est décédée au Maroc, ce 12 janvier, à l’âge de 66 ans, des suites de maladie. Elle était la maire de la commune de Kaloum, centre administratif de la capitale guinéenne.

Entrepreneure, Aminata trente-quatre ans après la mort de son père, à la tête d’une liste indépendante, Kaloum Yigui (« l’espoir de Kaloum »), a gagné, en 2018, la commune de Kaloum qui, avant les indépendances représentait Conakry, avait été dirigée aussi par son feu père avant les indépendances.

Le croisement des deux destins ne s’arrête pas là. Comme sa fille, Sékou Touré est mort sexagénaire, à 62 ans plus exactement à Cleveland aux États-Unis, dans le premier trimestre de l’année 1984.

Aminata, dans un hôpital marocain où elle se soignait depuis plusieurs mois, meurt aussi hors du territoire national.

Autant dire qu’Amie était vraiment la fille de son père.

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.