Un réceptif hôtelier sis à Kaloum a servi de cadre, ce vendredi, pour la tenue du premier séminaire gouvernemental, sous le thème « coordination du travail gouvernemental ». En lieu et place du président de la transition, les travaux de ces deux jours (21 et 22 janvier) ont officiellement été lancés par le premier ministre, Mohamed Beavogui.

L’objectif visé par ce séminaire est l’appropriation par les membres du gouvernement du cadre de l’administration publique et le renforcement de la synergie autour du travail gouvernemental. Il va également favoriser, selon les organisateurs, le partage de bonnes pratiques susceptibles d’améliorer les performances de l’administration publique guinéenne et l’atteinte des objectifs de la feuille de route du gouvernement.

Après avoir précisé que ce séminaire est organisé sur initiative du Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, et s’inscrit dans la vision du premier ministre chef du gouvernement pour la refondation de l’État en vue de bâtir des institutions fortes, crédibles et légitimes garantissant un état de droit effectif; M. Abdourahmane Siké Camara, ministre secrétaire général du gouvernement a fait savoir qu’à travers ce séminaire, les membres du gouvernement comprendront « les mécanismes de fonctionnement du gouvernement, mais également de l’administration publique, notamment les lois 025 et 027 sur les processus de fonctionnement et d’exécution du budget national et des finances publiques, les mécanismes de passation des marchés publics partagés entre les membres du gouvernement, les enjeux et défis de la diplomatie en période de transition, les règles du protocole d’Etat, ainsi que les mécanismes d’organisation et de coordination de l’action gouvernementale ».

« Au regard des éléments suscités, a-t-il ajouté, j’en appelle à l’attention particulière de tous les participants pour qu’au sortir de ce séminaire nous soyons tous outillés à cet effet ».

De son côté, le premier ministre, Mohamed Beavogui a rappelé : « Il y a un peu plus de 2 mois maintenant que nous sommes ensemble en tant que gouvernement. Depuis lors, nous avons fait l’état des lieux, nous nous sommes retrouvés à Farmoryah nous avons ensemble travaillé sur une vision alliée à celle du CNRD, nous avons travaillé sur des objectifs, des actions et nous avons même esquissé le premier coup de ce qui serait un programme intérimaire de transition (…). Nous avons un budget et maintenant il faut se mettre au travail. Mais les femmes et les hommes que nous sommes voulons gagner le combat de la transition, le combat du changement et nous estimons que pour le faire, nous avons besoin de nous préparer encore un peu plus. C’est dans ce contexte que ce séminaire a lieu. Nous sommes donc ici pour essayer de mieux comprendre comment fonctionne les rouages du gouvernement ou comment ils devraient fonctionner. Nous sommes ici pour renforcer notre façon de travailler en équipe de façon plus cohérente, de façon plus solide. Nous sommes ici surtout pour faire en sorte que l’objectif que nous visons soit atteint le plutôt possible, dans les meilleures conditions et au meilleur cout. »

Pour terminer, il a déclaré : « pendant ces jours, nous allons aussi parler de nous-mêmes, nous allons parler de gouvernance, d’éthique, parce que cela fait partie de notre travail et surtout parce que la Guinée nous a confiés ses ressources et que nous devons être l’exemple pour tous. J’espère que ce séminaire nous sera utile et que nous apprendrons tous beaucoup, mais que surtout nous apprendrons à travailler mieux ensemble. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com