A quelques jours du sommet d’Accra -le 4 juin prochain-, Macky Sall, le président sénégalais,

dans un entretien accordé à nos confrères de Jeune Afrique, a affirmé que la Cédéao va devoir prendre des mesures contre les militaires au pouvoir en Guinée. Pour Keimo Bogola Haba, coordinateur national du Front national pour la défense de la transition (FNDT), la CEDEAO doit tirer les leçons du passé.

« Nous avons pensé que la CEDEAO comme nous, nous devons tous tirer des leçons de ce qui s’est passé en 2009/2010. Parce qu’en 2009/2010, le groupe international de contact auquel appartenait la CEDEAO avait imposé à la Guinée d’accélérer le processus électoral sans tenir compte des préalables qu’il fallait pour que nous puissions finir complètement avec cette question de la transition. Et donc, les militaires demandaient 18 mois et, eux, ils ont imposé évidemment neuf mois et c’est ce qui a conduit aux événements du 28 septembre. Conséquence, nous sommes partis aux élections sans même passer par référendum pour valider la constitution qui a été proposée et les problèmes sont restés les mêmes dans le système qui était enraciné, nous sommes partis comme ça. Cela a garanti l’impunité pendant 11 ans, on n’a pu rien faire et c’est ce qui a conduit à cette autre transition que nous voulons, la dernière », a expliqué Bogola Haba, ce mardi, au micro de nos confrères de Ndimba radio.

Il a estimé qu’en sanctionnant la Guinée, on fait souffrir davantage le Mali : « C’est le seul pays qui est dans la sous-région en train de lutter contre le terrorisme et évidemment la rébellion. Nous sommes en sécurité. C’est un îlot de sécurité dans une mer d’insécurité aujourd’hui et donc, il faut préserver cela pour que la Guinée continue d’aider le Mali. Et donc si la CEDEAO par son action déstabilise aussi la Guinée par des sanctions cela aura des répercussions extrêmement importantes sur le Mali où les forces guinéennes se battent. Nous assurons aussi une certaine stabilité au Mali malgré les sanctions. »

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199