Sur sa page Facebook, l’ancien ministre de la Jeunesse d’Alpha Condé, devenu opposant au régime, a commenté la récente interview de Cellou Dalein Diallo sur Africa no1.

Cellou Dalein Diallo : La vérité finit par rattraper !

Pour ceux qui se demandent toujours pourquoi je m’acharne tant sur Cellou Dalein Diallo et sur certains vieux politiciens de la vieille classe, vous avez enfin, aujourd’hui une partie de la réponse, tirée des propres aveux de Cellou et de son mea-culpa d’hier sur la radio Africa No 1.

J’étais jeune, très jeune à l’époque…au moment où une bande de cadres véreux mettaient la Guinée en coupe réglée, faisaient la pluie et le beau temps avec les maigres deniers d’un peuple affamé, reléguaient notre république au stade bananier et poussaient arrogamment le Général Lansana Conté à attenter à notre Constitution pour briguer un 3e mandat et se tailler un pouvoir à vie !

Après tant de morts et de sang versé, ils imposeront à notre peuple exténué leur volonté maléfique en inventant la notion barbare du « Koudaïsme ». Les démagogues (ministres et hauts cadres) qui inventeront le koudaisme, offraient donc à Conté, non seulement un pouvoir à vie, mais commettaient l’hérésie en lui conférant un attribut divin : l’éternité. Cellou Dalein en était un acteur majeur, et malgré ma jeunesse cet épisode est resté vivace dans ma mémoire. Conté étant désormais devenu éternel, c’était encore reparti pour plusieurs années de corruption, de concussion, de copinage et de gabegie financière.
Aujourd’hui ces mêmes cadres, loin de rendre compte de leur forfait et de leur passé corrompu, continuent à animer la vie politique de notre nation, obstruant ainsi l’horizon pour les nouvelles générations. Ils sont actuellement partout à la manette, dispersés entre une mouvance prédatrice et une opposition erratique, au gré de leur intérêt du moment.

Attention, Cellou (malgré ses confessions d’aujourd’hui) n’était pas le seul tripatouilleur de notre constitution auprès du Général Conté, ils sont nombreux aujourd’hui autour du Président Alpha Condé, cherchant à rééditer le même forfait de 2001 et redoublant pour ce faire d’ingéniosité et d’intelligence. Le peuple les connaît et ils agissent toujours à visage découvert sans dignité ni humilité…

Cellou a eu le grand mérite hier de reconnaître sa faute et sa lourde responsabilité historique dans cette phase douloureuse de notre histoire. Je lui demande de pousser le courage encore plus loin en demandant publiquement pardon au peuple de Guinée, qui le lui accordera sûrement avec magnanimité. Il se démarquera ainsi de ses autres complices qui continuent à narguer le peuple et même à jouer à la récidive auprès d’Alpha Condé en nageant à contre-courant de l’histoire.
L’histoire est l’histoire, elle marche à pas lents, mais elle est pleine de souffle, tenace et têtue et elle finit toujours par rattraper celui qui la fuit !

L’exemple de Cellou servira certainement de leçon aux nouveaux promoteur du coup d’État civil qui se prépare actuellement autour du Président Alpha Condé.
En tout cas, le tribunal du Peuple et de l’Histoire attend chacun d’entre nous et son jugement est implacable ! Wassalam !

Une sortie qui n’a pas plus à certains inconditionnels du chef de file de l’opposition. Ci-dessous une réaction.

Et à Siaka de revenir à la charge !

Il ne manquait plus que ça aux ethnostratèges de l’UFDG ! Voilà enfin, après tant de recherches sur mes liens avec la famille du camarade Ahmed Sekou Touré, selon eux ils viennent de découvrir leur vérité…ko « Siaka Barry est l’homonyme de Nfa Siaka Touré…le tortionnaire du camp Boiro » !

Pendant qu’on y est, chers amis de l’UFDG, et si j’étais l’homonyme d’Hitler himself ??? Cela changerait quoi aux vérités sur Cellou votre Prophète ? C’est fini, la Guinée ne tombera plus dans le piège ethnique !

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici