Aussitôt revenu de son séjour de 10 mois à l’extérieur du pays, ce samedi 11 septembre, le leader de l’UFR, Sidya Touré a animé un point de presse au cours de laquelle, il s’est exprimé sur la situation qui prévaut dans le pays.

A l’entame de ses propos, l’ancien premier ministre a déclaré: « la Guinée est encore face à son destin, à la suite du renversement du régime en place par un groupe de militaires. Tout Républicain et tout démocrate ne peut que regretter que cela se soit passé. »

Par la suite, il a souligné que ce putsch mené par le Colonel Doumbouya et ses hommes doit interpeller tous les acteurs, politiques ou non. Avant d’indiquer le président déchu avec son système de gouvernance est bien responsable des conditions de sa chute.

«L’ancien régime qui a instauré la mauvaise gouvernance, fait de la corruption et de la gabegie un mode de gestion, érigé l’exclusion en règle pour favoriser une caste de privilégiés, a créé les conditions de sa chute inexorable. En agissant ainsi, il a conduit le pays au bord du chaos et ce bilan médiocre, dans tous les domaines, parle de lui-même. Une décennie perdue », a fait entendre Sidya Touré.

Pour tout dire, « les événements du 5 septembre 2021, en dehors des condamnations de principe, interrogent les pratiques des Guinéens dans le respect des lois qui les régissent et dans l’inscription des droits humains au titre des norme sacrées. Ils nous interpellent sur nos relations entre nous et sur nos rapports avec les autres pays ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.