Dans la matinée de ce mercredi 5 novembre, le Président  de l’Union des Forces Républicaines, Sidya Touré était face à ses militants au siège de son parti à Matam. C’était à l’occasion d’une Assemblée  extraordinaire pour parler des éléments de l’armée qui selon Sidya roderaient aux alentours de sa résidence.

Dès 12 heures, le siège a été pris d’assaut par les militants de l’UFR et des députés venus le soutenir. Sidya Touré s’est dit étonné d’apprendre sur certaines antennes le fait que les autorités aient apporté un démenti par rapport au fait que son domicile a été encerclé par des militaires. Et d’ajouter : « J’ai appelé le ministre délégué de la défense, Me Kabélé qui m’avait promis de se renseigner. Et après il m’a même dit que deux agents de l’armée ayant déserté se seraient réfugiés dans ma cour. Si des militaires ont déserté l’armée ce n’est pas à ma résidence qu’il faut les chercher. »

Par ailleurs, le leader de l’UFR a révélé en ces termes : « J’ai fait l’opposition   avec des leaders comme Bâ Mamadou, Siradiou Diallo, mais chacun savait qui faisait quoi. On sait qui préparait des attaques contre la Guinée depuis l’étranger. Il y a des jeunes gens, à la présidence, comme le jeune Ben, qu’on a envoyé s’entraîner au Burkina. »

Selon Sidya Touré, ce régime crée beaucoup plus de problèmes que de solutions : « Ebola a été signalé au Nigéria, il y a eu huit morts, mais ils l’ont circonscrit. Ebola est allé au Sénégal, ils l’ont circonscrit. Au Mali, il y a eu un cas à Kayes, on sent qu’ils prennent des dispositions, Nous, on peut se comparer au Liberia et à la Sierra Leone’’.

El Hadj Mohamed Koula Diallo