Sidya Touré (au premier plan)

Sidya Touré, leader de l’UFR, en marge de la déclaration du FNDC, ce jeudi à Conakry, s’est exprimé sur à l’adresse à la nation du président de la République, Alpha Condé. 

Il a dit être « extrêmement déçu par ce discours. Dans la mesure où Alpha Condé a passé son temps à nous expliquer la lutte qu’il aurait menée 50 ans avant. Il nous a décrit la situation d’un pays, apparemment, qu’il ne connaît pas. Telle que la Guinée se trouve aujourd’hui, cela ne correspond en aucune manière à ce qu’il a dit. J’estime qu’il a beaucoup parlé mais en réalité, il n’y a rien qu’on peut prendre en compte. Le problème essentiel qui nous importait, c’est le problème de la constitution, mais il l’a botté en touche ».

Et d’ajouter plus loin que : « Ce n’est pas la réalité. Si vous vous souvenez en 2011, concernant les élections, Alpha Condé avant d’aller à l’Assemblée des Nations-Unies, il avait fait exactement la même proposition, avant de partir. Donc ce qui a été fait hier, c’est exactement dans la perspective d’aller s’expliquer aux États-Unis, pour dire qu’il a ouvert un débat sur la question. Mais n’oubliez pas que le gouvernement s’est déjà prononcé sur cette question et que, des partis politiques au niveau du RPG, à l’Assemblée nationale se sont déjà prononcés là-dessus. Vous ne commencez pas à ouvrir un dialogue sur quelque chose pour lequel vous êtes déjà tombés d’accord. »

Il a enfin rappelé : « Eux souhaitent aller à la réforme constitutionnelle.  Le gouvernement l’a dit, par la voix du premier ministre, il s’est prononcé là-dessus. Ils ne peuvent pas être en même temps, avec cette position, et appeler à discuter. »

Lire aussi Nouvelle constitution/Alpha Condé demande à son premier ministre d’ouvrir les consultations avec tout le monde

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire