L’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de ce samedi, a été présidée par son leader, Sidya Touré.

Face à un parterre de militants fortement mobilisés, l’ancien Premier ministre a fait part de la décision qui a été prise par le bureau exécutif du parti, face au non-respect, de la part du RPG, des accords signés entre les deux structures, dans le cadre de l’installation des exécutifs des conseillers communaux dans certaines localités.

« Les dernières nouvelles que nous avons, après la trahison de Boké, où on s’est mis d’accord sur quelque chose, et le RPG est parti négocier avec l’UFDG, non seulement pour nous enlever la mairie, mais aussi pour faire en sorte qu’on n’ait aucun représentant dans l’exécutif communal de Boké. Alors que les accords qu’on a signés commençaient par cette ville-là, donc nous avons décidé au niveau de l’UFR, que c’est la seule commune que le RPG va gagner dans la préfecture de Boké. Le RPG après la ville de Boké n’aura aucune autre commune… Puisqu’ils veulent partager avec les autres, nous aussi on peut faire la même chose. Donc, aujourd’hui, dans la préfecture de Boké, le RPG n’a que le vice, parce que le problème de Boké, même si (rires) l’UFDG vote pour eux, ils ne peuvent pas gagner la mairie », a fait savoir le président de l’UFR.

Parlant du cas de Kamsar, il explique : « A Kamsar, on leur a dit “puisque vous nous avez trahis à Boké, vous nous donnez Kamsar et si vous ne pouvez pas nous donner Kamsar, tout le monde va perdre… ” A partir du moment où vous avez des gens qui ne tiennent pas leurs engagements, vous n’avez pas besoin de leur mentir ; nous, on leur dit la vérité. Nous, nous respectons nos engagements, eux ne les respectent pas. Tant qu’on a l’occasion de leur dire que c’est comme ça, nous le leur disons, on ne se cache pas ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici