Prenant la parole, ce vendredi, au cours d’une conférence de presse animée par les leaders du FNDC (Front National pour le Défense de la Constitution), Sidya Touré s’est exprimé sur la proposition faite, hier, par les membres du gouvernement au président de la république, concernant la fixation d’une ‘‘date appropriée de tenue du référendum’’.

Le président de l’Union des Forces Républicaine, dit ne pas être surpris par cette proposition issue de la dernière session du conseil des ministres, car dit-il, ‘‘il y a trois ou quatre mois, lors d’une discussion dans une radio locale, j’avais indiqué que c’était la voie que Alpha Condé protégeait… Nous allons vers un couplage. Le communiqué qui a été fait hier, c’est une manière de jeter de l’huile sur le feu. Mais aussi une manière de faire comprendre que malgré tout ce qui se fait, après avoir perdu pratiquement pas loin d’une trentaine de Guinéens, comme il (Alpha Condé) l’a dit dans cette fameuse déclaration, il y a eu de morts mais ils l’ont fait, moi aussi il y a des morts, mais je vais continuer à le faire’’.

‘‘Je voudrais, qu’on comprenne le cynisme d’une telle position, qui entraîne aujourd’hui des discours va-t’en guerre de gauche à droite. On a comme l’impression qu’il n’y plus d’Etat ici… chacun raconte, dans son coin, ce qu’il a envie de dire à condition que les Guinéens puissent être opposés. Mais c’est vraiment la disparition totale du leadership, qui nous entraine dans cette voie’’, a ajouté l’ancien haut représentant du chef de l’Etat.

Pour tout dire : ‘‘Je ne suis pas surpris. Il vient jeter de l’huile sur le feu, l’objectif étant de faire en sorte que le combat ne continue pas, que les Guinéens baissent la garde et qu’Alpha Condé soit là rien que pour gouverner, ne serait-ce que, comme il l’a dit lui-même, quelques villages qui voteront pour avoir un referendum.’’  

Mohamed Soumah Guinee7.com

Publicités