Présidant la toute première assemblée générale de l’année de son parti, ce samedi, Sidya Touré s’est prononcé sur l’actualité socio-politique du pays. Notamment « la marche de l’ultimatum » du FNDC prévue la semaine prochaine.

Après avoir souhaité ses vœux de nouvel an à ses militants et sympathisants, l’ex-haut représentant du chef de l’État a d’abord déclaré : « Alpha Condé vient de prononcer, son dernier discours de vœux de fin d’année en tant que président de la République. »

Avant de poursuivre : « le 6 janvier, nous allons sortir. Mais à partir de 2020, il n’y a plus aucune date pour des manifestations. Nous sommes dans une année de revendications, de contestations et de refus du troisième mandat d’Alpha Condé… le 6 janvier, c’est la dernière marche pacifique. À partir de cette date, il n’y aura plus de marche pacifique, jusqu’à ce qu’on voit que les gens appliquent la loi ici ».

Pour des raisons de santé, Sidya Touré dit ne pas être capable de faire tout le trajet de cette marche du 6 janvier. « mais, précise-t-il, je serais au point de départ pour lancer la marche. Et je serais également au point d’arrivée pour faire mon discours ». 

À noter que le président de l’UFR s’est fait mal à l’épaule droite pendant qu’il s’amusait avec un de ses petits-fils, lors de son dernier séjour en Côte d’Ivoire.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com