Le président Alpha Condé a nommé ce samedi, M. Sidya Touré, leader de l’UFR, ancien Premier ministre, comme le « haut représentant du chef de l’Etat ». Si le décret le nommant ne précise pas les prérogatives de Sidya Touré, on peut cependant imaginer que le poste est une sorte de vice-président qui ne dit pas son nom. La constitution reconnait au chef de l’Etat de déléguer une partie de son pouvoir, dit-on. Et Alpha Condé à défaut de nommer Sidya Touré comme premier ministre, lui donne ainsi un rôle dans la gestion du pouvoir.

Ibrahima S. Traoré

Publicités

Laisser un commentaire