Ce jeudi 3 janvier 2019, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a tenu une assemblée générale extraordinaire à son siège, sis à Donka.

L’objectif était de faire le compte rendu de la rencontre avec le ministre Tibou Kamara et annoncer les nouvelles dispositions pour la suite de la grève.

Après l’intonation de l’hymne national et l’observation d’une minute de silence à la mémoire des enseignants camarades disparus, des propos comme “vive Tibou ! Kassory, zéro !” ont été tenus par certains des syndicalistes, fortement mobilisés.

Prenant la parole, le leader du SLECG, Aboubacar Soumah, a d’abord clamé : « Vive la radiation ! Prêts pour la radiation ! », avant de déclarer : « Nous sommes dans le dernier virage du combat, c’est le dernier face-à-face… Les balles sont finies, nous sommes maintenant face à face et nous sommes à quelques microns de la victoire. Comme les enfants le disent, “Fin Guéré nara” (c’est le combat de la fin, en langue soussou, ndlr) ».

Il a par ailleurs réaffirmé que les menaces de radiation du gouvernement ne sont que des intimidations qui n’effraient aucun enseignant. « Si un seul enseignant est radié, tous les enseignants débarqueront à la primature et ils vont nous tuer tous », a conclu Aboubacar Soumah.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici