A la tribune de l’assemblée générale du parti au pouvoir, qui s’est déroulée à Conakry ce samedi 23 novembre, Sory Sow, proche de Kassory Fofana, cadre du parti au pouvoir, a félicité les forces de l’ordre pour leur « vigilance ».

Il a estimé de prime abord qu’« Il faut remercier et féliciter les forces de l’ordre ; parce que l’attaque contre le cortège du Premier ministre a été une attaque violente, une attaque de surprise, le cortège du premier ministre s’est retrouvé dans un piège, un guet-apens. Cela veut dire que l’opération a été montée de toute pièce. Mais grâce à la vigilance et à l’efficacité des forces de l’ordre, ils ont sorti le premier ministre de ce piège, sans tuer aucun Guinéen ».

« Alors quand les gens se mettent à crier ici, les forces de l’ordre nous tuent, les forces de l’ordre nous blessent, les forces de l’ordre nous font ceci, nous font cela. Qu’est-ce que vous vous avez fait contre ce cortège-là ? s’il n’y avait pas ces forces de l’ordre là, qu’est-ce que vous voulez pour la Guinée ? imaginez-vous si le pire arrivait à un des éléments du cortège là, qu’est-ce qui allait se produire en Guinée » ? s’est-il interrogé.

Avant d’affirmer : « On ne peut pas être républicain, se battre pour la démocratie et cautionner la barbarie qui s’est passée à Labé. Nous avons vu ce qui s’est passé à Tougué. Le Premier ministre a été très bien accueilli à Tougué, très bien accueilli à Mamou. Pourquoi à Labé l’inverse s’est produit. Et pourquoi Labé c’est le fief de l’opposition ?»

Attaquer le cortège d’un premier ministre, c’est exposer sa vie

Pour lui, « Kassory n’est pas parti au Foutah pour battre une campagne électorale, il n’est pas parti comme représentant du RPG arc-en-ciel ; il n’est parti pour une nouvelle constitution au Foutah, Kassory est parti pour le développement de la Guinée ; conformément à la mission que le président de la République, Pr Alpha Condé lui a confiée. Il est parti pour le lancement du processus de lutte contre la pauvreté à la base ».

Il a rappelé que « toute la Guinée a vu les attaques contre le cortège du premier ministre. Attaquer le cortège d’un premier ministre, chef du gouvernement. Il faut dire merci à Alpha Condé, il faut dire merci à la démocratie. Pace que si ce n’était pas le temps d’Alpha Condé, on n’attaque pas le cortège d’un premier ministre. Attaquer le cortège d’un premier ministre, c’est exposer sa vie. Mas la démocratie est bonne ; Alpha c’est un démocrate. Ce gouvernement est démocrate ».

Il a dit attendre de « l’opposition, notamment, l’UFDG qui est majoritaire à Labé, de condamner ce qui s’est passé sans langue de bois. On ne peut se battre au nom de la démocratie, au nom de la paix, au nom de l’unité nationale et attaquer un premier ministre dans son fief. Nous attendons d’eux une condamnation ferme. S’ils ne font pas une condamnation de ce qui s’est passé à Labé, nous tirerons les conséquences que c’est l’UFDG qui a orchestré l’attaque contre le cortège. Nous demandons à l’UFDG, de se prononcer clairement sur ce qui s’est passé à Labé, soit il condamne, ils s’inscrivent dans les valeurs de la République, ou ils ne condamnent pas, ils cautionnent l’attaque contre les valeurs de la République. Cependant, si vous prétendez un jour gouverner la Guinée, il est important que vous vous prononcez sur des sujets comme ça. Sinon vous peut-être que vous deviendrez président de là ou vous voulez, mais pas de la Guinée. Le silence n’est acceptable par rapport à ce sujet, l’UFDG doit prendre position, c’est obligatoire. »

Malgré ces attaques, ces provocations, Kassory n’a pas modifié son agenda d’une virgule

« Attaquer le premier ministre au Foutah, ne reflète pas les valeurs des populations du Foutah, non plus. Ceux qui ont attaqué le cortège du premier ministre ne sont pas le reflet des populations locales du Foutah. C’est l’occasion aussi de féliciter les autorités administratives, politiques, des forces de défense et de sécurité de la région de Labé. Vous avez vu les images, il y a eu des vitres brisées, mais à ce que je sache, vous n’avez jamais entendu qu’il y a eu un cas de mort. Il n’y a pas eu de cas de blessés. Cela montre que la démocratie a avancé en Guinée ; sinon le cortège d’un premier ministre est capable de se défendre, même contre une rébellion.  Il faut féliciter les autorités de Labé, elles ont réussi à montrer à ceux qui ont attaqué le cortège du premier ministre, que nous nous sommes Républicains, nous ne répondrons pas aux loubards, nous ne répondons pas à la violence, nous sommes pour la paix », a-t-il insisté. 

Enfin, il a estimé qu’ « Il faut aussi saluer l’esprit d’Etat du premier ministre ; malgré ces attaques, ces provocations, Kassory n’a pas modifié son agenda d’une virgule. Il a effectué l’ensemble de son agenda comme prévu. Il a dit aux Guinéens, restez sereins. Il a dit Alpha Condé m’a dit de servir les Guinéens dans la sérénité. Il ne faut pas suivre ceux qui nous distraient, le développement de la Guinée, c’est la priorité de ce gouvernement».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com