Trois soldats guinéens ont été tués lors d’une attaque terroriste à Kidal (nord Mali), jeudi dernier. Trois autres ont été blessés et un autre porté disparu. On sait désormais les noms des soldats tués. Il s’agit de Pépé Taoro, marin, de l’adjudant-chef, Ibrahima Soumah et du sous-lieutenant Soua Bonamou du camp Camayenne.

Ce dernier, marié et père de deux enfants, était de l’équipe d’encadrement militaire de l’ASCAD (Agence du service civique d’action pour le développement) où, selon nos informations, il enseignait des cours de discipline militaire.

Hier, dans un communiqué, le gouvernement guinéen a présenté ‘‘ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées, aux Forces de Défense et de Sécurité, au peuple de Guinée et au Commandant en chef des Forces Armées, Président de la République le Professeur Alpha CONDE et adresse ses vœux de prompt rétablissement aux blessés’’.

Pour rappel, en février 2016, la Guinée avait perdu à Kidal 7 soldats suite à une attaque terroriste.

Selon des spécialistes, la Minusma, déployée depuis juillet 2013, est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com