Une sommité à l’échelle internationale jusqu’au sein du Vatican et l’une des compétences guinéennes avérées à la probité morale incontestée sont brocardés par une minorité agissante, alors que la majorité se garde bien de les vouer aux gémonies.

Monseigneur qui a été l’une des premières personnalités à donner des conseils à la junte, n’a-t-il pas raison de regretter certaines décisions comme :

–       La restitution des cases de la Bellevue à la veuve de l’ancien président alors que cette superficie est de facto du domaine bâti de l’Etat ? A moins de remonter aux autochtones !

–       La rebaptisation de l’aéroport du même nom par une décision malencontreuse qui ne devrait même pas s’inviter dans cette période transitoire ?

Que dire des propos désobligeants qui n’honorent pas le statut ni l’âge de l’ex 1ère dame qui va jusqu’à stigmatiser une ethnie traitée de sauvage ?

N’est-ce pas encore elle qui déclarait il n’y a pas si longtemps que son mari ignorait l’existence du camp Boiro ?

Face à ce silence coupable qui ressemble à une démission collective, des voix devraient s’élever pour rétablir la vérité historique de triste mémoire.

La réconciliation, la justice, la vérité et le pardon ne doivent pas être de vains mots, mais un mal nécessaire incontournable.

Le Sénégal qui a une population musulmane à plus de 95% a eu le privilège d’être gouverné par un Chrétien. Je me souviens de la place qu’occupait Monseigneur Thiandum dans le cœur de ses concitoyens, toutes religions et confréries réunies. Il en est de même ailleurs avec Desmond Tutu, Tharcisse Tshibangu, etc.

Apprenons à nous respecter et à rendre à César ce qui lui appartient, si nous voulons sortir de cette médiocratie ambiante et d’un pan écorné de notre histoire travestie.

La Ministre de la justice a adressé un courrier largement partagé sur les réseaux sociaux où elle recadre le SG à la Présidence, tout en réaffirmant ses prérogatives. Quoi de plus naturel lorsqu’on est sûr de son fait ! Dans un Etat normatif, cette situation aurait connu un dénouement non ébruité en sa faveur.

Par cette attitude respectable, responsable et démocratique, elle mérite notre respect et l’accompagnement qui sied en une telle circonstance. Elle est devenue une icône et une fierté pour ceux qui veulent voir avancer notre pays. Bravo et toutes nos félicitations Madame la Ministre.

Je voudrais terminer sur l’envolée malheureuse du porte-parole du gouvernement Ousmane Gaoual Diallo qui s’est invité dans une affaire qui le dépasse.

Nous attendons de voir comment il fera pour avaler des couleuvres aussi grosses que des pythons ou des anacondas dans sous peu de temps. La roue tourne mon cher !

Honorable Fodé Mohamed Soumah

Président de la Génération Citoyenne « GéCi »