Vendredi dernier le magnat du BTP guinéen, Kerfalla Camara KPC a, pour le compte de son entreprise, GUICOPRES, signé un contrat de sponsoring avec la Fédération guinéenne de football pilotée par le CONOR. Montant du contrat ? 60 milliards ! Soit 15 milliards de francs guinéens par an et pour quatre ans.

Faut-il rappeler que cette manne apporte un ballon d’oxygène au championnat guinéen de première division qui d’ailleurs s’appellera désormais, GUICOPRES.

Et c’est là que le bât blesse. Parce que l’ancien sponsor titre, SALAM du groupe SONOCO, a activé son service juridique pour comprendre ce qui se passe exactement.

Une source de l’entreprise dit qu’elle n’a été informée de la signature d’un contrat avec GUICOPRES comme sponsor titre que par voie de presse.

« L’ancien partenaire » considère l’acte comme étant un bris de contrat unilatéral et veut « comprendre » en activant son service juridique.

Pendant ce temps, [sans jeter un coup d’œil dans le rétroviseur], la commission provisoire de gestion de la ligue guinéenne de football professionnel-LGFP avance. Elle a annoncé son nouveau sponsor titre il y a quelques jours : Le championnat se nomme désormais Ligue 1 GUI.CO.PRES et bénéficie des retombées de l’accord de partenariat entre cette entreprise de BTP et la FGF qui tourne autour de 15 milliards par saison. Point barre.

Pour rappel, il reste avec le contrat de Salam, trois ans, pour un montant de 3,5 milliards GNF par saison.

Focus de guinee7.com