Après deux jours de formation théorique, avec l’entraineur titulaire du Horoya Athletic Club (HAC) et celui adjoint du Syli national, les entraineurs des déférentes équipes universitaires de football ont bénéficié d’une formation pratique, ce jeudi, au centre technique de Nongo.

Ce renforcement des capacités des coachs des équipes universitaires s’inscrit dans le cadre de la série de formations engagées par la direction des sports universitaires, à travers le ministère en charge de l’enseignement supérieur.

Selon Maurice Togba Haba, directeur des sports universitaires : « L’objectif principal pour nous, c’est de qualifier désormais le niveau de la compétition, dans les différentes disciplines sportives, naturellement. Nous avons aussi pris en compte les réalités dans les institutions, des réalités qui révèlent que dans nos universités, il y a une rareté de techniciens, c’est ce qui explique d’ailleurs le niveau très faible des compétitions dans nos universités… C’est aussi de préparer les universités guinéennes à leur participation éventuelle à des compétitions régionales et internationales ».

Et de poursuivre : « Nous avons déjà terminé avec la formation des cadres qui ont suivi deux modules de formation, d’abord sur le management du sport et ensuite il y a eu l’arrivée de Philippe Doucet (journaliste sportif, ndlr) avec les reporters sportifs et les métiers du sport, aujourd’hui nous sommes en train de former les techniciens ».

De son côté, Pascal Baruzakis, entraineur adjoint du Hafia FC et formateur, a fait savoir que la seule motivation que ces entraineurs d’universités peuvent avoir aujourd’hui, c’est de pouvoir entrainer correctement les différentes équipes universitaires qui leur sont confiées. « Et il faut justement ce qu’on fait aujourd’hui, c’est-à-dire l’accompagnement et la formation… Et c’est ce qu’on essaie de faire, pour qu’ils voient comment ça se passe ; et je pense qu’ils pourront atteindre leurs objectifs, s’ils sont toujours motivés comme aujourd’hui », a-t-il souligné.

Quant à Abdoulaye Sylla, entraineur principal de l’université de Kindia et participant, il se dit satisfait des notions et formations qui lui sont administrées. « Vous savez, chaque jour le football évolue et quelques éléments aujourd’hui, que je n’avais jamais vus par le passé, donc je dirai que la formation m’a donné un peu plus de connaissances. Je m’attendais à une formation pratique surtout, parce que la théorie, on peut voir aujourd’hui même sur l’internet, mais comment l’appliquer sur le terrain ? Mais Dieu merci, j’ai vu ça ici, aujourd’hui ; donc je suis vraiment content ».

Mohamed Soumah pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire