Le numéro 1 de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Dr Sakoba Keita, a défendu ce lundi 13 juillet, face à la presse, le programme « Stop COVID en 60 jours », lancé par son institution.

Il a signalé que beaucoup de journalistes « interprètent un peu mal notre stop COVID en 60 jours. On n’a jamais dit qu’on allait finir avec la maladie du coronavirus en 60 jours. Nous voulons plus précisément que d’ici la fin des 60 jours, nous puissions amener le taux de positivité à moins de 5%. Lorsque l’on va atteindre cela, c’est vraiment le seuil de contrôle. Le jour qu’on aura des chiffres de 2 ou 3% parmi les gens testés, la Guinée peut se frotter les mains qu’on a adopté la ligne droite vers le contrôle définitif de cette maladie. Donc le slogan veut dire, mobilisons-nous, pour qu’on puisse atteindre cela », a-t-il expliqué.

Dr Sakoba Keita

Avant d’indiquer que ce combat ne sera jamais gagné sans l’apport des uns et des autres. « On ne peut pas le faire sans les communautés. Parce que le médecin n’a aucune force, celui qui refuse de croire à la COVID ; celui qui ne veut pas venir se faire tester. Quelle force nous avons ? La seule force, c’est la sensibilisation et l’engagement des communautés. Que chacun veille autour de lui, pour que chacun de nous adhère », a-t-il exhorté.

Abdoul Lory Sylla pour guinee7.com