Takana Zion, interpellé hier lors d’une manifestation interdite, selon les autorités, est rentré ce soir à la maison mais reste sous contrôle judiciaire. Selon son avocat, le rastaman dans la semaine, doit par deux fois se présenter au tribunal.

Pour rappel, Takana à la tête d’un mouvement, Wonkhai 2020 (allons-y 2020 !) avait organisé un carnaval pour dénoncer entre autres, la mal gouvernance.

Ismael Sylla pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire