Renforcer la paix et la quiétude sociale dans le pays, tel est l’objectif que s’est fixé le Fondation Abdou Mbaye (FAM), qui a réuni plusieurs artistes des musique urbaine et populaire guinéennes pour une compilation musicale. Soul Bang’s, Banlieuz’art, Degg J force 3, Levi Bobo, Mousto, Singleton, Bambino, les Zawagui, One time… seront de la partie.

Réunis à cet effet dans un complexe hôtelier de Conakry, ce mardi 7 janvier, ces artistes ont manié les mots pour sortir le meilleur d’eux-mêmes et prôner la stabilité dans le pays.

En Guinée aujourd’hui, on ne parle que de politique, politique et politique

Parlant de ce qui l’a amené à initier ce projet, Abdou Mbaye, fondateur de la FAM a fait savoir que ‘‘tout le monde voit la réalité, on sait que c’est très fragile en ce moment en Guinée. Donc on a pensé à mettre en place ce projet qui est une compilation. C’est le dernier morceau qu’on enregistre et on a pensé à faire un morceau sur la paix et l’unité nationale. C’est très important pour toute la jeunesse de parler de paix et d’unité nationale. En Guinée aujourd’hui, on ne parle que de politique, politique et politique ; les gens sont divisés et personne ne pense à faire ce genre de projet, donc on s’est dit qu’il était important que des gens viennent dire non, il ne faut pas qu’on aille en guerre, puisque nous ne sommes pas des ennemis. On pense qu’il faut apaiser, il faut parler à la jeunesse, il ne faut pas que la politique nous divise. On peut parler de politique sans s’entretuer’’.

En plus, ‘‘il y a toute la crème de la musique urbaine et populaire. On a mis tout le monde ensemble pour qu’il y ait un point et de la voix. C’est purement humanitaire. On priorise ce morceau, mais c’est tout un projet, il y a des concerts, des panels, des conférences qui vont être organisés autour de la paix…’’

Qu’est-ce qu’en pensent les artistes ? ci-dessous un petit panel.

En tant que porteurs de voix des sans voix, il est important pour nous de s’impliquer…

Marcus du groupe banlieuz’art : ‘‘La Guinée a besoin de réconciliation nationale en ce moment. Parce qu’on a vu comment on est dispersé en ce moment, donc nous en tant que leaders d’opinions, en tant que porteurs de voix des sans voix, il est important pour nous de s’impliquer.’’

Il est obligatoire que je me mette dans la danse pour qu’il y ait une stabilité politique et morale dans mon pays

Kandia Kora : ‘‘La réelle motivation, ça parle de la paix et aussi, c’est un réel plaisir de retrouver des amis artistes ; composer ensemble, avoir les mêmes idées pour parler des problèmes de notre pays. Et surtout sensibiliser les gens par rapport à la musique, donc c’est une manière de prôner la paix et tout ce qui parle de paix pour moi, il est obligatoire que je me mette dans la danse pour qu’il y ait une stabilité politique et morale dans mon pays.’’

J’ai tout de suite dit oui. Et moi et ma femme sommes partants

Soul Bangs : ‘‘Nous sommes dans l’humanitaire, nous nous battons pour les causes humaines. En tant qu’artiste, quand j’ai été appelé par le fondateur de FAM, j’ai tout de suite dit oui. Et moi et ma femme (Manamba Kanté, NDLR) sommes partants. Si jamais nous ne chantons la paix ici, en solo, pour instaurer la paix, il faudrait que nous nous donnions les mains, je pense que c’est très important.’’

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com