Une rencontre portant sur la signature des statuts portant création de l’association du point d’échange internet (IXP) s’est tenue, ce vendredi 23 février, dans la salle de conférences du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, entre le ministre en charge du département, Diaby Moustapha Mamy, ses cadres et les différents fournisseurs de réseau et internet de la place.

La rencontre a permis aux représentants des différentes sociétés  entre autres, Orange Guinée, Cellcom Guinée, MTN Guinée, ETI, Skyvision etc. de signer, en présence d’un notaire, ce  statut qui les amène à gérer à but non lucratif et en association cette nouvelle infrastructure, qui permettra désormais à notre pays d’améliorer la qualité des services internet, d’amoindrir les coûts sur la communication, d’optimiser le trafic local, tout en permettant de faire de la Guinée un point d’interconnexion dans le réseau africain sur le long terme.

Ce qui implique que si avant les opérateurs n’étaient pas connectés entre eux, et que les données envoyées localement devaient transiter par d’autres pays extérieurs avant de retourner en Guinée, avec ce nouvel outil, la connexion sera plus rapide et sera de ce fait plus directe et moins coûteuse.

Le ministre, Moustapha Mamy Diaby, pour les conseils d’usage, après la signature, a déclaré à l’intention de ces sociétés que : « Faites en sorte que tout le peuple de Guinée soit satisfait et fier de cette infrastructure et de vos différentes entreprises ».

Ayant piloté le projet, il a expliqué qu’« un point d’échange internet (IXP) est une infrastructure physique qui permet aux fournisseurs d’accès internet d’échanger des trafics locaux entre leurs réseaux de manière autonome, grâce à des accords mutuels.

« A tous les partenaires techniques et financiers, nous voudrions dire que le lancement de ce point d’change internet marque un nouveau tournant dans le secteur des communications électroniques. Nous restons convaincus que si chaque acteur joue à fond sa partition, notre pays, la Guinée pourra tirer meilleur parti des avantages inhérents de cette innovation ».

Très satisfait de l’installation de ce nouvel outil, le directeur de Orange Guinée, Brellote Bâ, a estimé que « cette association a pour vocation de suivre le point d’échange internet qui permet de laisser en Guinée tout le trafic internet qui ne concerne que la Guinée, grâce à cet infrastructure, aujourd’hui tout le trafic  qui a pour origine la Guinée et destinée en Guinée, reste en Guinée. »

Il ajoute : « Pour nous opérateurs, c’est quelque chose de majeur qui peut nous permettre de développer, les services puisque nous travaillons comme vous les avez à permettre à tous les clients d’avoir des smartphones, nous leurs offrons les réseaux c’est-à-dire la connectivité, donc cette brique de contenu permettra à tous clients d’avoir des contenus en local donc c’est vraiment quelque chose de très important. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com  

Publicités