En ce 3ème jour de grève, la tension est très vive à Labé (fief d principal parti de l’opposition) dans la soirée de ce Mercredi 16 Octobre 2019. Depuis 13 heures un groupe de manifestants fait face aux services de sécurité (Police et gendarmerie) 

Face à la situation qui restait tendue jusqu’à 18heures, le gouverneur de la région administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané a dû faire recours au camp Elhadj Oumar Tall de Labé.

Cette arme aurait été saisie avec un manifestant

« J’ai appelé le député uninominal de Labé pour lui dire que les manifestations cessent d’être pacifiques parce que les services de sécurité ont saisi une arme calibre 12 avec un manifestant qui a réussi à s’échapper. Le député m’a dit que ceux qui sont actuellement dans les rues, ne relèvent pas d’eux. J’étais très enchanté d’entendre ça de lui. Je me dis finalement que c’est une insurrection puisque les jeunes sont armés. Donc j’ai appelé l’armée en renfort puisque là ça devient sérieux », a confié Elhadj Madifing Diané, gouverneur de Labé.

Côté services de sécurité, dans la soirée de ce mercredi, 7 blessés ont été enregistrés (5 gendarmes et 2 policiers) dont un cas grave.

Un pick-up du camp militaire Elhadj Oumar Tall de Labé, est arrivé à 18h 13 minutes et tout d’un coup, les manifestants ont disparu. Le gouverneur compte faire un point de presse ce Jeudi 17 Octobre 2019 à 10 heures pour faire le point de la situation.

Quand nous quittions les lieux, les militaires étaient dans la cour du gouvernorat de Labé.  

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire