Le ministre d’Etat, ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes entreprises, Tibou Kamara, a animé un panel à l’occasion de la deuxième journée du Salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN). A cette occasion, il a annoncé la reprise des unités industrielles du pays.

« La dernière convention que j’ai signée avec un promoteur est de reprendre l’usine agricole de Mamou. Pour les autres unités industrielles, soit elles sont reprises, soit les discussions sont en cours pour les reprendre. En plus des nouvelles industries, nous voulons reconstituer le fleuron industriel qu’on a connu dans le passé qui, pour le moment constitue un lointain souvenir. Parce que, les unités industrielles dont il s’agit, en fait, ne sont plus. Il n’y a plus que les domaines. Nous, nous appelons cela le flou industriel, parce qu’il n’en reste rien », a annoncé le ministre d’Etat.

Avant de rappeler que « ceux qui vont les reprendre vont recommencer l’investissement à zéro, ils n’héritent pratiquement de rien en termes d’équipements, d’investissements si ce n’est que les domaines. Ce processus de reprise des anciennes unités industrielles est un projet phare du ministère dans lequel nous nous investissons pleinement ».

Parlant de l’emploi jeune, Tibou Kamara a soutenu qu’il y a plusieurs initiatives pour les jeunes.  Malheureusement, « rien ne bouge, parce que, soit la capacité d’absorption fait défaut, ou les bénéficiaires des initiatives ne sont pas au courant, où ils n’ont pas les capacités de bénéficier de ces initiatives. Donc, le gouvernement n’a pas fait assez de propagande pour que les jeunes soient informés qu’au-delà du discours politique, il y a des initiatives, il y a des ambitions…et du gouvernement, et des partenaires pour qu’ils puissent assurer leur autonomie dans l’activité économique globale du pays », a-t-il expliqué.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.