Tibou Kamara, ministre d’Etat, ministre de l’Industrie, a profité de l’inauguration de l’usine de fruits de Mori Diané à Kindia, pour remercier le président Alpha Condé ‘‘de m’avoir encouragé à aller au ministère de l’Industrie, explorer d’autres horizons et enrichir mon expérience gouvernementale’’.

Avant de terminer ses propos par cette parabole : ‘‘à propos du gouvernement, je voudrais vous dire, monsieur le président de la République, monsieur le premier ministre, qu’un gouvernement, comme l’a dit un grand homme d’Etat français, est composé de chiens qui sont fidèles à leurs maitres, des chats qui sont fidèles au foyer et de singes qui sautent de branches en branche ; je ne suis pas un ministre singe qui saute de branche en branche, je ne me cache ni de mes adversaires, ni de mon camp.’’

L’ancien journaliste que le président guinéen porte dans son cœur est aussi un ami fidèle du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo. Tibou est donc dans une situation délicate ; obligé de ménager le chou et la chèvre.  Récemment sa tribune, La Guinée face aux Guinéens : S’en sortir ou périr ensemble ? a été critiquée par les partisans des deux camps sur les réseaux sociaux.  Chacun estimant qu’il défend subtilement l’autre. c’est dire que la sortie du ministre s’est faite dans un contexte de suspicion.

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités