Face à Mamadouba Toss Camara, maire de la commune de Matoto et d’autres élus locaux de la même localité, le ministre d’Etat, ministre de l’Industrie et des PME, Tibou Camara, a, ce mercredi à Conakry, expliqué le contenu du livre « Une certaine idée de l’Afrique » du président Alpha Condé.

Lors de cette présentation initiée par la maison d’Edition Harmattan Guinée, il a invité la jeunesse à être patient comme le président de la République dans son combat politique. Tout d’abord, il a estimé qu’il est important que : « l’ensemble des forces vives du pays s’approprient l’ouvrage du président de la République qui n’est pas seulement que son histoire personnelle, mais aussi une leçon d’engagement, de patriotisme, de don de soi… »

Citant les qualités du chef de l’Etat, Tibou Kamara a rappelé qu’ « au sien de la classe politique aujourd’hui, nous avons beaucoup de leaders. Nous avons beaucoup de jeunes leaders dont l’ambition, à peine lancés dans le champ politique, est de devenir président de la République. Regardez dans la liste des 12 candidats, il y en a qui n’ont jamais été même chef de district. Chef de quartier, ils n’ont même pas milité dans un parti politique, ils veulent déjà être président de la République », a fait remarquer le conseiller d’Alpha Condé.

« C’est très grave pour notre pays, parce que vous verrez un peu partout avant d’être porté candidat à une élection aussi importante que l’élection présidentielle, on est qu’à même un peu connu, on a fait un peu pour son pays et on est légitime pour dire je suis enfin prêt pour diriger mon pays et les destinées de mes concitoyens. Or aujourd’hui sur les 12 candidats que nous avons, dites-moi celui qui peut prétendre avoir servi avant, à avoir pris des risques pour ses idées et ses convictions, avant de venir solliciter votre suffrage dans un vote de confiance et d’adhésion. Combien sont-ils » ? a-t-il questionné.

Avant de se dire, « très gêné et mal à l’aise de voir le professeur Alpha Condé avec toute son histoire, tout son parcours, figurer sur la même liste de candidature que des gens à peine sortis du berceau et peu imprégnés des valeurs de la politique et d’une ambition pour un pays ».

A son tour, le maire de la commune de Matoto, a trouvé cette explication très instructive.  « Ça été pour nous une grande satisfaction d’aller en profondeur et connaitre mieux le monsieur pour l’accompagner sans faille », s’est engagé Tos Camara.

Quant au directeur de Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité, il a invité les uns et les autres à lire le livre et à  faire des retours auprès du président de la République pour lui donner envie de faire d’autres livres.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com