Le chef de famille, Jacob, sa femme et leur enfant ont été découverts morts, lundi matin, 20 juin 2016, dans leur maison au quartier Sangoyah 1ère Porte, dans la commune de Matoto, à Conakry, a constaté l’AGP.

Les victimes seraient mortes d’une asphyxie à domicile. Une tragédie qui s’est produite dans la nuit du samedi, 18 juin à dimanche, 19 juin 2016.

Selon un proche de la famille, M. Pierre  que nous avons joint au téléphone, «une fumée est à l’origine de ce drame. Ils ont allumé le groupe électrogène dans la cuisine et ils ont fermé la porte, la fumée a envahi la maison. C’est ce qui les ont asphyxiés», a expliqué Pierre.

«Toute la journée du dimanche, personne ne les a vus. C’est ainsi que le lendemain (lundi), les gens inquiets ont défoncé la porte de leur maison, avant de constater les faits», a-t-il ajouté.

Source : AGP

3 Commentaires

  1. Paix a leurs âme.
    Je profite ici demander a tout ceux qui ont bien lu et compris cette information de donner sage conseils a nos parents qui allument le moteur dans la même pièce où nous dormons, pour prendre conscience a la dangerosité de cette manière d’utilisation de groupe électrogène.
    Merci

Comments are closed.